LE LÉPREUX

Je trace, tout boiteux, difficilement ma route, mais me voilà encore là,  dans ce mois de Février 2021. Le froid et la faim ne m’ont pas fait glisser,pas  mème  ce   »VIRUS  »  bien qu’il en soit fallu de peu ; mais je suis encore là, à côté de ma petite  caravane en volige. Je grattouille quelques braises à même la terre d’un pauvre petit feu qui ne veut pas flamber, il se consume un peu comme moi !

Et en levant la tête, j’aperçois une multitude, une marée de jeunes gens qui brusquement, courent tous dans ma direction et tout à coup, un  mur humain est dressé   devant moi.

Papou, Papou, crient-ils en m’interrogeant? Et bien sûr les intellectuels de Piterich, Marwin et Rizo sans oublier le Sinaïou me demandent à grands cris et d’une seule voix :

Papou ? Quel est l’homme le plus fort de la BIBLE  ? Alors, à moi de leur répondre, et par ces quelques humbles mots,          j’en profiterai pour vous     glisser au passage ma façon de voir la force d’une personne, homme ou femme : force qui nous donnera une victoire personnelle sur notre chair et que nous retrouverons pour l’éternité.

Je vous dirai donc par ces quelques notes qu’il y a deux forces en l’humain : la force physique et la force de caractère.
Pour la force physique : nous nous en référons à la Bible et surtout dans l’Ancien Testament ; on pourrait penser à David contre Goliath et les Philistins, ou à Samson doué d’une force surnaturelle ou à Josué dont son épée restera collée à sa main dans les combats, les batailles. On a que l’embarras du choix et on pourrait voir que, même de nos jours, à notre époque, il y a encore quelques bonhommes qu’il faudrait faire fort, vite et  bien pour une frottée d’oreille « pas des demi portions ! » bien que nous sachions tous que la force physique trouve toujours son maître. L’homme qui se croit le plus fort aujourd’hui, demain il sera le plus faible, c’est-à-dire on trouve physiquement toujours plus fort que soi !

  Alors moi, vieux Romanitchel, je laisserai la force physique pour les bêtes (les animaux), pas pour l’humain.
Dans ces humbles notes que je vous tracerai, je vais vous démontrer une force supérieure à la force physique : c’est la force mentale, la force de caractère, la force de décision, la force d’aller   jusqu’au bout.
Exemple : Samson avec sa force surnaturelle : la femme Delila en a fait ce qu’elle a voulu après l’avoir tondu.

Donc, il me reste à vous démontrer pour moi  que  l’homme le plus fort dans la  BIBLE , et nous avons besoin de le retrouver dans la BIBLE  pour base de vérité. Et c’est dans les Évangile  que nous le trouverons, c’est un des  douze qui nous en parle par le Saint Esprit dans son Évangile,   donc Marc chapitre 1, verset 40 : je vous cite et écris cette lecture que j’espère, vous lirez aussi sur votre Bible personnelle.

« Un lépreux vint à lui ( JÉSUS ) et se jetant à genoux il dit d’un ton suppliant : si tu le veux, tu peux me rendre pur. JÉSUS , ému de compassion, étendit sa main, le toucha et dit : je le veux, soit pur… aussitôt la lèpre le quitta et il fut purifié ».

Bien-aimés du Seigneur, la parole de DIEU  nous dit que cet homme était lépreux et il vient à  JÉSUS ? Parce qu’il en avait entendu parler par des Riches personnages ? Non ? Sûrement par des malheureux, des rejetés indésirables, malades.
Nous, gens du voyage, on va regarder cette lecture qui vous parait normale, un peu différemment, même si l’on n’a pas été à l’école, on l’a comprendra mieux, car on l’a vit au quotidien, tous les jours.
Cet homme, ce lépreux, n’est pas né lépreux, il est devenu ? Certainement que, une fin d’après-midi, quand il est rentré de garder son troupeau de  brebis, il s’est aperçu d’une tache blanche sur son bras et il l’a dit à sa femme. Elle lui a répondu certainement que ce n’était rien, mais le lendemain la tache avait grandi. Alors, ils ont mis de l’huile, puis ils l’ont conduit chez le « docteur » et là, la réponse a été terrible : ils l’ont reçu en pleine face         « la lèpre ».
Alors, en peu de temps, cet homme, ce lépreux a été délaissé, laissé pour compte : lit à part, chambre à part, repoussé par ses copains, ses voisins, puis déchu de toutes responsabilités, repoussé même de ses enfants, puis complot familial et professionnel. Il faut qu’il parte parce qu’il est contagieux. Il est à éviter et un endroit lui a été trouvé, là où l’on met tous les rejetés, les indésirables, les pas comme les autres au bout du village, là-bas derrière le mur du cimetière ou près du dépôt d’ordures, sur le gadoux  bourrier que l’on connaît bien, nous gens du voyage, car c’est toujours ces lieux que la société nous réserve, « terrains d’accueil ». Revenons à ce lépreux. Je pense que dans les premiers temps, la femme et les enfants devaient lui apporter à boire et à manger, de loin, en déposant un peu de nourriture sur une pierre. Puis un jour, avec le temps, ils ne sont  plus venus. Oubliée sa seule famille. Ses seuls amis étaient ses   indésirables, ses rejetés tout au bout du village.

C’est dans ce milieu de pauvres misérables  ses   LA   qu’il   a entendu parler de  JÉSUS , car c’est là que l’on a le plus besoin de JÉSUS . Et pour nous, c’est pareil, c’est dans ces lieux que  JÉSUS     s’est fait connaître   à nous, indésirables, misérables que nous étions sans la grâce du sauveur ressuscité.

Tu n’es pas lépreux « diras-tu » gens du voyage, mais c’est pourtant dans ces terrains désignés que tu vis et que tu es   indésirable à la    société. Tu es seulement toléré à 3 % de la population de là où tu résides, (lis ton carnet), donc un indésirable.        Ta caravane est belle, mais le lieu où tu stationnes ?
Le lépreux avait pour se déplacer un criquet qui voulait dire « impur lépreux ». Nous, nous avons un carnet de circulation que tu dois faire signer à la Police tous les trois mois. Même avec ta Mercedes et ton beau camping, tu seras toujours un indésirable !
Mais un jour, tout comme ce lépreux, tu as entendu parler de JÉSUS  dans ta misère, car JÉSUS  se trouve toujours là où il y a de la misère ou des   délaissés, des abandonnés et des indésirables.« Quand le Péché et la misère abondent : la grâce sur    abonne »

D’autres nous diront : mon pauvre Pierrot, tu nous compares un lépreux aux hommes forts de la Bible ; où est la différence ?

Vieux Romanitchel, sans instruction que je suis, je vais vous montrer que la force de caractère est bien plus forte que la force physique (c’est le sujet de ces humbles notes).
Un soir où il devait faire très faim (je suppose) vu que sa famille ne lui apportait plus de nourriture, il devait faire les poubelles et il arriva vers une maison où il y avait à l’intérieur de la joie et plusieurs personnes : « vous retrouverez cette lecture » dans l’Evangile de Jean au chapitre 2 et premier verset. Ce fut là aux noces de Cana, le premier miracle de JÉSUS  :
Le pauvre lépreux était à l’extérieur de la maison, il a vu et il a entendu. Il a vu un homme qui resplendissait de bonté. C’était JÉSUS  , puis plusieurs autres personnes, même une mère de famille et ils reconnurent le propriétaire de la maison, parce qu’ils lui donnèrent les soirs souvent les restes de table : et il écouta qu’ils n’ont plus de vin. Notre lépreux vit et  entendit ce que Marie a dit « Mais je ne peux rien faire » Marie dit au serviteur : « Allez vers  JÉSUS  et faites tout ce qu’il vous dira ». Et JÉSUS   transforma de l’eau en vin et ce fut le premier miracle de    JÉSUS .
Alors le lépreux a tout vu et a tout entendu. Et il s’est sûrement dit : c’est  JÉSUS   qui va me purifier ?   Sa foi est venue par la vérité.
C’est sûrement simple à lire comme cela et même émouvant, mais dans la  réalité, on va voir là une force de caractère, ne pas oublier qu’il est lépreux, mais plus obéissant que des gens dit de tradition religieuse. Il a été obéissant et il a suivi l’ordre de MARIE .
Le soir, en parlant à ses copains, il a dû être remballé. !!  Ce ne sont pas les mêmes que nous ? Ce n’est pas ta place, laisse tomber ! Nous, nous devons respecter nos traditions de nos parents, nos coutumes anciennes. Lui,le   lépreux  il savait que JÉSUS  pouvait le purifier, le guérir, pas les tradition

Le lendemain, JÉSUS  était sur la place du village et c’est là que nous allons voir que ce lépreux était un homme puissant de caractère. Ne pas

oublier que pour se déplacer, il devait se servir d’un cricket pour prévenir   de sa venue « impur lépreux » qu’il devait signaler à haute vois. Alors, sur cette place de village, tu le vois arriver avec son criquet et sa lèpre, différend de tout le monde,    puis il a sûrement rencontré de ses vieux copains dans les derniers rangs,   puis en s’avançant un peu plus loin, toujours avec son criquet, sa famille, femmes et enfants qui, tout rouge de honte, on dû lui dire :          « vas-t-en, tu vas nous faire remarquer, quelle honte, va dans ton trou,ici ce n’est pas pour toi ». D’autres ont même pris des pierres pour les lui lancer en pleine tête. Mais nous remarquerons que le lépreux ne s’est pas arrêté   ni aux pierres, ni aux qu’en dira-t-on, ni aux traditions, ni à la  famille car il savait que c’est auprès de JÉSUS – CHRIST  qu’il aurait sa purification.

Il aurait aussi pu aller et s’arrêter vers les Apôtres. Ils étaient tous là, ainsi que vers les   disciples.    Non, il savait qu’il fallait aller vers JÉSUS , le seul qui pourra lui donner la guérison.
Il aurait pu aussi aller vers Marie, mais il est obéissant et il se rappelle que   cette femme a donné un commandement que les gens de tradition et d’erreur religieuse ne suivent pas. « Allez vers JÉSUS   et faites tout ce qu’il vous dira ». Alors, pourquoi allez vers Marie, vu qu’elle n’a aucun pouvoir et qu’il n’y a qu’un seul médiateur entre DIEU  et les hommes ? C’est    JÉSUS – CHRIST , le Sauveur des ÂMES  des   hommes.

Alors, les pierres, les critiques, les qu’en dira-t-on, les traditions familiales ne l’ont pas arrêté. A lui, bien trop de gens s’arrêtent aux traditions, aux religions alors qu’ils devraient aller vers JÉSUS .

Voilà pourquoi je vous dis que ce lépreux était l’homme le plus fort de la Bible, par sa force de volonté, la force de vouloir en sortir, être      un homme nouveau.
Il est le contraire de certaines personnes de notre époque. Certains et même   tous savent que JÉSUS  peut les guérir et même sauver leur   ÂMES   . Mais ils   sont arrêtés à la moindre pierre, aux moindres qu’en dira-t-on,    aux moindres traditions.     Aucune volonté.

« C’est un homme avec son criquet »

-5-

Il en avait assez de ce fardeau de lépreux, alors il vient à JÉSUS .  Cet homme lépreux dit à  JÉSUS  : si tu le veux, tu peux me rendre pur. Cet homme croit et sait que JÉSUS  peut et il a raison « tout pouvoir m’a été donné sur la terre et dans le ciel », dira    JÉSUS  dans Évangile     de Matthieu C28 V18.

Le lépreux avec même toute sa volonté de caractère dira!!    si tu le veux : remarquez Bien-aimés du Seigneur qu’il n’est pas sûr de la volonté de   JÉSUS . Il n’est pas sûr que JÉSUS     veuille le guérir. A lui ce répugnant personnage, car en somme il n’est pas sûr que  JÉSUS   l’aime ?   Surtout avec cette tare, cette maladie répugnante : la lèpre ! Tout comme nous, avec notre façon de vivre, on n’était pas sûr que JÉSUS     puisse nous aimer,   trop méchant, trop sale.

Le lépreux avait une maladie incurable, affreuse, qui fait pourrir le corps lentement, qui ronge le corps lentement, mais sûrement et atrocement. On peut comparer la lèpre de nos jours à une maladie dont je tairai le nommais qui fait autant de ravage chez les sédentaires et les gens du voyage. On peut aussi comparer la lèpre au Péché car il est tout comme cette  maladie : il pourrit l’Âme, il condamne l’ ÂME    avant la mort du corps et il   entraîne l’Âme en enfer. Puis ce corps sera rongé éternellement,       même par des vers.

Comme la lèpre, le péché est purulent, il suppure, il ronge, il fermente, iL   obsède, s’aggrave jour après jour, il  te  tient lié, te sépare de ceux que tu   aimes, te fait devenir un indésirable, un rejeté.
Amis:    lecteurs, ce malheureux était atteint de maladie extérieure : la lèpre.    Toi, mon frère, ma sœur, tu peux être atteint de la lèpre intérieure qui   suppure, obsède, ronge, tourmente toutes tes nuits. Un seul remède, un seul antibiotique, un seul médecin : JÉSUS  de Nazareth.

Que dit notre Sauveur en réponse aux hommes ou femmes dont la  lèpre les ronge intérieurement ou extérieurement, même que pour certains  ,çà ne se voit pas,   bien cachée par l’apparence ?

JÉSUS:   dit : « je le veux, soit pur ». La volonté de     JÉSUS – CHRIST  c’est que tout    lépreux soit purifié de leur lèpre qui le ronge intérieurement et extérieurement; et la main de JÉSUS  le toucha et il fut guéri     instantanément.

Mais toi, te trouves-tu placé comme ce lépreux à la portée de la main de JÉSUS   ou es-tu encore derrière la foule ou as-tu été arrêté, bloqué par quelques qu’en dira-t-on, quelques traditions ?
Par ces quelques notes même mal expliquées : spirituellement, je te dirai :approche-toi, avance près de JÉSUS   :   MÊME   par la prière, donne ton cœur à JÉSUS,   car   JÉSUS    est venu pour t’apporter la pureté de nos Âmes.

« Il est temps que tu donnes ton cœur à  DIEU , spirituellement, avance-toi, ne reste pas derrière, viens près de   JÉSUS  ».

Vous savez, Bien-aimés, quand un Israélite dans la loi de Moïse voulait être pardonné, purifié : il prenait un animal, puis il allait au temple   demander   au sacrificateur de mettre l’animal sur l’autel. Et quand le sang avait coulé, l’Israélite se croyait pardonner parce que l’animal avait été puni à sa place.

Aujourd’hui, il n’y a plus de temple, plus d’autel, plus de sacrificateur. «   DIEU    a effacé tout cela ». Pourquoi ? Parce que ces animaux étaient une image de JÉSUS , celui qui allait payer pour les autres : pour toi, pour moi, pour tous les malheureux.

JÉSUS – CHRIST  qui mourut sur la croix à notre place pour nos péchés, la   BIBLE   dit :son sang purifié de tout péché, 1er épître de Jean C1-V7.
Mon frère, ma sœur, toi qui es peut-être lépreux à l’intérieur de toi, fais comme ce lépreux avec sa force de caractère, ne regarde pas en arrière, vas de l’avant.  CE  LÉPREUX       Il se jeta à genoux   devant   JÉSUS . Si tu le veux, tu peux en faire autant pour que ton ÂME    soit purifiée, sauvée et pour que  JÉSUS   inscrive ton nom dans le livre de la vie éternelle.

Et il est temps que tu cesses de jouer la comédie. Prends une décision et   maintiens-là jusqu’au bout. N’écoute pas les conseillers de tradition qui te   disent que demain ce sera mieux, toujours demain, tu as le temps.  Le Diable avec ses influences empêche l’homme d’aller vers   JESUS-CHRIST . Rappelez-vous que  DIEU  / ne fait pas d’alliance avec le péché, mais il fait alliance avec le pécheur que nous sommes. Voilà ma pensée. Comment je vois la force,             moi vieux Romanitchel.

Je termine en vous embrassant bien fort, moi qui écris pour ne pas oublier, ceux qui m’ont oublié et abandonné.
J’espère que tu feras comme ce lépreux, que tu ne vas pas t’arrêter en route.  « DIEU   t’aime comme tu es ». PIERRE  MICHELETTI

 

page9image151642416

-8-

Pierre Micheletti 24120 PazayacTEL : 05.53.50.21.10

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.