LA FUITE

La contestation et la colère engendrent la fuite ou la révolte et l’indifférence chez l’homme.
Il y a bientôt plus de cinq mille ans de cela, Agar l’égyptienne, servante deSaraï, femme d’Abraham, a fait pareil dans sa rébellion.
Agar fuyait sa maîtresse, elle avait du subir des outrages ou du être maltraitée, incomprise ; alors elle fuyait, croyant trouver une délivrance dans la fuite. Voilà une femme qui devait être pleine d’amertume, de haine, de colère, fâchée sur tout et tous.
Un peu comme les gens d’aujourd’hui qui se révoltent contre tout et envers tous. Alors Agar s’engagea sur la piste du désert et elle parvint à un point d’eau. Là, un messager de Dieu la rencontre. Il y a toujours au dernier moment un messager pour te conseiller, bien qu’il te laisseras libre de tesdécisions et de ton choix : conseiller, ce n’est pas imposer !

Alors, nous allons prendre pour lecture pour cette modeste pensée le livre de la Genèse : chapitre 16, verset 1 à 16 :
Question de l’ange de l’Eternel : « Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu et où vas- tu ? ». Bien-aimés du Seigneur, cette double question : Jésus-Christ le fils de Dieu, pourriez-vous la poser aujourd’hui au travers de ces humbles notes ? Et par sa parole qui est vivante et d’actualité tout comme elle a été posée à des multitudes de gens avant vous. Cette question :

« D’où viens-tu enfants ? » de la génération moderne, où vas-tu sur le chemin du monde, de la perdition et de la contestation ?
Oui, toi aussi certainement tu as été incompris. Tu as peut-être subi desinjustices du Racisme, plié même sous les coups. Méprisé, tu as peut-être perdu ton autorité devant ta femme qui elle, est poussée par ses parents(ou vice-versa). Même tes enfants n’ont plus de respect pour toi. Tu n’es plusconsidéré.

Alors, c’est pourquoi tu ne songes ou penses qu’à casser, détruire,vandaliser, te venger. Tu prends Dieu en otage même les Pasteurs ou les lieux de réunion. Tu deviens peu à peu un rebelle, un hors la loi.

-1-

Fin Février 2011

Tu en veux à la Société, à la Richesse, au Bien-être, même à lapauvreté, à la loi, à tout et à rien, en révolte même avec toi-même.
Tu te rebelles contre tout, tu ne songes qu’à détruire, salir, manifester,contester ; il t’arrive même de blasphémer Dieu, de tout critiquer, de toutcontester. Tu es bloqué par ta colère du dégoût.
Mais ne vois-tu pas que tu t’es mis à fuir comme Agar, tu es en cavale, même tes parents, tes amis, ton assemblée, même tu fuis Dieu.
Tu t’éloignes sans le savoir des vraies solutions à ton problème, croyant trouver ces solutions tout seul.

« Telle voie parait droite à l’homme, mais son issue sera la mort ».

Tu veux fuir, tout laisser, tout plaquer, tout abandonner ; il y en a des milliers comme toi, ils pensent résoudre ce problème d’eux-mêmes, dans des bonheurs artificiels : drogue, alcool, tabac, sexe, bagarres. Il y a des témoignages chaque jour à la Radio, dans les journaux télévisés : des avis de recherche pour la disparition d’adolescents ou d’enfants qui cherchent lafuite dans la mort. Il n’y a jamais eu tant de suicides chez les jeunes que ces derniers temps, ils pensent trouver la solution dans la mort ; la fuitedes vieillards ou des malades nerveux qu’il faut ramener avec ménagement ou des pauvres vieux qui n’ont plus d’héritage à donner et sont abandonnés comme des chiens, avec leur solitude, sans respect, dans un Hospice.

Il y a d’autres fuites qui passent sous silence : une épouse quitte son foyer, un mari laisse sa femme pour chercher la Paix (assez des scènes de ménage) ; ils abandonnent même les enfants pour une simple querelle.
Oui, c’est une fuite collective, un échappatoire que le monde moderne : ils croient trouver mieux de ce qui ont tous près d’eux, une seule idée : FUIR, mais la fuite n’est jamais une solution, parce que cette société « même » plus loin est incapable de satisfaire ton Âme. A toi, fuyard et de donner aufuyard la Paix que tu cherches, d’autres trouvent la fuite, dans l’isolement, avec une musique sur les oreilles et un téléphone gratteur. Ils serenferment dans leur chambre et plus un mot : des jours entiers, le regard dans le vide.

-2-

D’où viens-tu ? Et où vas-tu ? L’homme de l’ère des ordinateurs et de la téléphonie, tu es au courant de ce qui se passe à des milliers de kilomètres et aveugle pour ce qu’il y a autour de toi. Alors, tu te renfermes sur toi- même, tu fuis en restant sur place et là, tu broies du noir en grinçant des dents.

D’où viens-tu Adam ? dit l’Eternel à Adam. L’homme aurait pu répondre à la voie de l’Eternel : j’ai quitté la lumière pour tomber dans les ténèbres dupéché. Car il a désobéi, il a voulu suivre sa propre route, guidé par safemme et par Satan, il s’est engagé sur le chemin de la désobéissance. L’histoire du genre humain est un long récit de fuite, parce que l’homme ne veut pas dire : je me suis trompé, j’ai eu tort, je te demande pardonmon Seigneur Dieu.

L’homme se croit important à ses propres yeux orgueilleux qu’il est, mais en réalité l’homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux devant Dieu. Il serait temps de grandir, mais de cette façon là ?
Revenons à notre lecture :

2ème question de l’envoyé de Dieu : « Où vas-tu Agar ? » Elle se tenait là, à l’entrée du désert à Schur : ce désert où l’on tourne en rond et où l’on meurt de soif, là où la mort est assurée

« et le texte précise »

L’ange de l’éternel l’a trouva près d’une source d’eau au Puits de Lachaï- Raï : Bien-aimés, c’est bien souvent auprès d’une source d’eau vice queChrist se révèle dans les Evangiles, car la Bible nous dit qu’il est comme un puits d’eau fraîche : celui qui boira de l’eau que je lui donnerais n’aura plus jamais soif et l’eau que je lui donnerais deviendra en lui une source d’eau qui jaillira dans la vie éternelle. C’est Jésus qui le dit à la Samaritaine au Puits deJacob, Jean Chapitre 4, verset 14.

Voyons l’ordre que l’Eternel a donné à Agar par son envoyé.
« Retour vers ta maîtresse et humilie-toi sous sa main »

Il n’a pas dit : mets-toi en face d’elle ou défends-toi : reprends-là.

-3-

Où est-il celui qui aime avouer son échec et revenir à son point de départ ? Où est-elle celle qui accepte de s’humilier sous la main d’une maîtresse ou du maître ? Pourtant, c’est là le seul message que Dieu adresse à l’homme déchu ou contestataire. Retourne à ton Dieu, humilie-toi devant ce maître,repent-toi de tes péchés, confesse tes fautes devant Jésus-Christ, arrête defaire le méchant, fais demi-tour sur la voie de la colère, de la contestationque tu as choisie et reviens à ton Sauveur, ses bras sont grands ouverts pour toi. Mais fais demi-tour, repends-toi, humilie-toi devant Dieu, c’est le message de Jésus-Christ.

« Repens-toi »

Lorsque Jean-Baptiste propose la repentance au roi Hérode, on emprisonna Jean- Baptiste, on le décapita.
Lorsque Jésus-Christ parcourt villes et villages en prêchant : « Repentez-vous » les chefs d’Israël et les Pharisiens décidèrent de le mettre à mort à Jésus.

Lorsque après la Résurrection de Christ, les apôtres remuèrent tout Jérusalem pour que les foules se repentent, on les jeta en prison aux apôtres.
Lorsque Paul prêcha la repentance aux Athéniens qui le considéraient comme un ami, ils se détournèrent de lui nous diront les Evangiles. Parce que sans larepentance, sans ce demi-tour sur soi-même, pas de solution pour tous les hommes dans leurs fuites. Arrêtez vos révoltes influencées par le Diable, baissez vos masques, humiliez-vous.

Dieu lui-même est revenu sur une décision, il s’est repenti. Vous trouverez cette lecture dans le livre de Jonas.
Moi, je ne te connais pas, tout comme toi tu ne me connais pas. Mais peut- être qu’à cet instant, en lisant ces humbles notes, tu te trouves placé devant ce dessert où on tourne en rond, tout comme Agar qui fuyait la mort dans l’Âme, ou comme Jonas irrité contre Dieu ou simplement comme des hommes d’aujourd’hui, où tout va mal : commerce, santé, foyer,enfants qui n’ont plus de respect, ou parce qu’ils ne te parlent plus de la journée. A croire que !
Tu ne vaux plus rien pour personne : un Mal-aimé ?

-4-

Par ces pauvres petites notes, Moi, vieux Romanitchel, je te dirai : « Voulez- vous rencontrer comme Agar cette femme malheureuse, pleine de tristesse, où tout s’écroule autour d’elle, tout comme toi ?
Veux-tu, toi qui es malheureux, affligé, écouter la voie de Dieu ? Bien- aimés, juste après cette source, ce puits, il y a le désert, veux-tu tourner en rond toute ta viedans la solitude désertique, sans solution à ton problème ?

NON

Reviens à ton père, c’est bien pour toi, souvenez-vous que Dieu etJésus seuls, peuvent apporter la solution juste à ton problème. Tu te dis incompris, mais c’est peut-être toi qui ne comprends pas les autres, calmos, mets un peu d’huile, un peu de patience, ne démarre pas si vite !
Car Christ, par sa mort sur la croix, libère l’homme de la puissance dupéché et de toute forme de désordre car Dieu est un Dieu d’ordre, de Paix et de miséricorde.
Tu veux fuir, te cacher ou plutôt étouffer la voix de Dieu qui te parle par cette lecture. C’est pourtant bien pour toi ?
Reviens, enfant perdu, te dit ton Dieu par ces notes, reviens sur le bonchemin et tous ces biens cités seront pour toi, car toujours il pardonne à qui se repent :
Reviens et préfère la vie à la mort ou à l’isolement.
L’homme ne sauve pas, la Religion non plus, la mission pas plus, seul Jésus-Christ peut te sauver et te donner la Paix que tu as besoin et que tu as tant cherché. Car Jésus connaît la voie où tu t’es engagé, il te voit et te dit : « Reviens, préfère la vie à la mort ».
La mort est un manque de savoir-vivre, la vie est positive, la mort est négative.
La fuite vers les bonheurs éphémères n’est que faiblesse et lâcheté. L’homme de caractère combat jusqu’au bout, il ne fuit pas. La fuite, c’est pour les faibles, arrête de fuir, combats.

-5-

Apocalypse 21 :7 : Celui qui vaincra ces choses, je serai son Dieu et il sera mon fils.Matthieu 11 :28 : Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerais du repos.
Paul en Galates 6 :3 dira : Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même.

Jérémie 23,24 : Quelqu’un se tiendrait-il dans un lieu caché sans que le voie ? ditl’Eternel. Ne remplis-je pas moi, les cieux et la terre ? dit l’Eternel.
Corinthiens 7.10 : La tristesse, selon Dieu, produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort.

Romains 14 :17 : Car le royaume de Dieu n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie par le Saint-Esprit. Alors, ne t’inquiète de rien, viens seulement à Jésus, fais la Paix avec lui.

Je termine ces quelques notes où j’ai voulu expliquer que la solution aux gens modernes qui croient tout régler dans la fuite ou la révolte n’est pas bonne. Venez seulement à Jésus spirituellement et vous aurez la réponse à toutes vos questions et à toutes vos peurs du lendemain.

Nous, qui avons beaucoup voyagé ou même souvent fui, on pourra te dire que ce n’est pas la solution.

« La solution, elle est dans Jésus-Christ »

Ils m’ont « trapas men lé » et je suis heureux maintenant.
Je termine en vous saluant à tous, c’est simple, mais c’est bon.

Papou

Si tu veux me contacter : http://pierrotdebrive.wordpress.com

page7image2479159840

-6-

Pierre Micheletti 24120 PazayacTEL : 05.53.50.21.10

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.