PENTECOTE

Me voilà de nouveau devant ces quelques innocentes pages blanches avec pour sujet en mémoire un thème sur une question qu’ils m’ont posée mes enfants et petits-enfants car ils sont comme tous les jeunes, modernes, intéressés aux questions bibliques.
Mais ces chtavets (enfants) ne s’imaginent pas que pour moi qui ne savait pas lire et qui en plus, n’a jamais été à l’école ni même à l’école biblique, pour moi, c’est assez difficile, surtout quand il fait soleil.
Reste à savoir que ce que je leur apprends à mes enfants en quelques minutes moi, il m’a fallu des heures de lecture et de recherche dans la Bible et dans le dictionnaire biblique ; pour ces humbles études, mes quarante ans d’expérience me sont d’un grand secours.
Il ne faut pas s’imaginer qu’une pensée ou étude biblique vous vient directement de Dieu tout simplement. Non ! Si vous avez le sujet donné par le Saint-Esprit : donc le thème, le sujet est déjà présent, mais il faut letravailler : piocher, creuser dans les Saintes Écritures pour le complétercette pensée. Avec notre façon de parler, nous les gens du voyage.
D’autres donnent des notes en se servant que des concordances, ils notent que ce qu’il y a de déjà écrit « sans début ni fin » un peu facile pour notre époque ou nos enfants à 5 ou 6 ans tripotent déjà des ordinateurs ou destéléphones gratteurs !

Donc le thème que je vais vous tracer avec plaisir c’est en rapport avec la suite de mes humbles notes sur la vraie Pâque « la mort des premiers nés » si vous m’avez lu !
Beaucoup de chrétiennes et chrétiens ne savent pas la signification desfêtes ou évènements bibliques ; d’autres les pratiquent par tradition, ancienne coutume.

Comme d’autres qui font des centaines de kilomètres pour les Rameauxsans savoir ce que çà signifie ? D’autres Chrétiens se disant modernesfêtent Halloween !

-1-

Avril 2011

Mais les sujets vraiment bibliques, capitaux, il les ignore ou ne lesconnaissent pas, par manque d’enseignement biblique véritable.
Car les Pasteurs ou enseignants des gens du voyage ne les connaissent pas eux-mêmes : alors impossible de le faire savoir aux autres.

Tout à fait normal car pour l’époque du réveil en France ce qui comptait, c’était de faire connaître Jésus-Christ ; après viendra une connaissanceplus appropriée, forte, on pensait s’imaginer ?

Je pense maintenant que l’on est dans les temps où il faut une connaissance biblique un peu plus profonde pour bien reconnaître lesévènements bibliques, surtout leur signification et les mettre ou pas en pratique car si tu fêtes le 15 août et que tu es Chrétien ?

PENTECÔTE

En Grec le mot Pentecôte signifie : 50ème jour après Pâque, aussi appelée fête de la moisson ou des prémices car elle est située vers le 15 juin de chaque année.
Pentecôte n’est citée que trois fois dans le Nouveau Testament : act. 2.1 et 20.16 et 1 cor. 16.8.

La Pentecôte, c’est la venue du Saint-Esprit ici bas sur notre terre : « C’est par lui, le Saint-Esprit que nos corps mortels seront ressuscités ».
Faut savoir, même reconnaître que, avant que le Saint-Esprit nedescende, vienne sur la terre il y a environ deux mille ans, tous les hommes et tous les peuples étaient livrés à eux-mêmes, donc pas de limite dans lacruauté, dans les orgies ou dans les excès en tous genres.

La méchanceté était de coutume, tout comme l’impudicité, la sodomie était à son comble, rien ne retenait l’homme dans ses mauvaises actions, il n’y avait pas de retenue pour les hommes charnels.
Après la venue de Jésus-Christ, le Saint-Esprit est descendu parmi leshommes et là, le Saint-Esprit a œuvré, travaillé, témoigné de Jésus dansl’esprit des hommes, il (le Saint-Esprit) a repris l’homme ; même les rois ou empereurs, il les a corrigés, enseignés et depuis, l’homme quand il fait mal même bien caché, il se sent accusé, condamné intérieurement,

-2-

personnellement, qu’il soit chrétien ou pas. Il (le Saint-Esprit) nous présente la vérité en nous laissant libre.
L’homme, qui ne ressent rien et qui est toujours resté avec un esprit animalet qui n’à aucun sentiment du bien ou du mal, même aucune pudeur ou respect, c’est un homme avec l’esprit du monde ancien, charnel, cruel,primitif, pas éclairé.

La loi des hommes modernes : punit même ceux qui vivent sans aucuneretenue ou sans devoir civique. Même le sauvage a une limite.
On peut dire que le Saint-Esprit a apporté une tempérance et une retenue à l’homme tout en lui faisant connaître le bien et le mal, l’éternité et l’enfer.

La création de l’Eglise de Christ fut réelle que lorsqu’ils (les apôtreset disciples) ont reçu dans la chambre haute le Saint-Esprit. Il y eu 120 baptisés du Saint-Esprit, et furent de vrais adorateurs en Esprit et en vérité.
Donc l’un des faits les plus marquants dans le Nouveau Testament est laPentecôte, car c’est l’acte par lequel Dieu nous fait à ce moment-là membre du corps du Christ.
Le Saint-Esprit saisit le pécheur repentant et l’immerge en Christ « il l’unit désormais à la tête et à un autre membre du corps qui est l’Eglise » 1 corinthien 12.13.
Je pense que vous ne savez pas que tous les péchés sont pardonnés, le seulqui ne l’est pas, c’est le Blasphème du Saint-Esprit : Matthieu 12.31 et Marc 3.28.
Le Saint-Esprit est une personne réelle et divine. Le Saint-Esprit n’est ni une puissance, ni un fluide magnétique, ni une influence mystérieuse, maisbien une Personne réelle, divine et présente.
Le Saint-Esprit a des fonctions semblables à celles d’une personne.

Il enseigne : « l’esprit-saint…vous enseignera… » Jean 14.26
Il rappelle : « il vous rappellera tout ce que je vous ai dit » Jean 14.26
Il témoigne : « l’esprit de vérité…rendra témoignage de moi » Jean 15.26 Il convainc : « il convaincra le monde » Jean 16.8

-3-

Il conduit : « il vous conduira dans toute la vérité » Jean 16.13Il ne parlera pas de lui-même : Jean 16.13
Il annonce : « il vous annoncera les choses à venir » Jean 16.13 Il glorifie Jésus « il me glorifiera » Jean 16.14

Il avertit: « l’esprit-saint m’avertit » dira Paul dans les actes 20.23
Il intercède : « l’esprit-saint intercède lui-même par des soupirs » Rom 8.26
Il sonde tout : « le Saint-Esprit sonde tout » 1 Corinthien 2.10
Il connaît : « personne ne connaît les choses de Dieu si ce n’est l’esprit de Dieu » 1 Corinthien 12.11
Les hommes envers lui peuvent lui mentir actes 5.3
L’attrister : « n’attrister par le Saint-Esprit de Dieu » : Ephésiens 4.30
Le plus important : blasphémer : « le Blasphème contre le Saint-Esprit ne sera pas et jamais pardonné » Matthieu 12.31
Le Saint-Esprit n’est pas une chose, mais une personne. Une chose ne peut pas parler, entendre, avertir, intercéder. Le Saint-Esprit est vraiment une personne.
Le Seigneur Jésus l’a appelé « le consolateur » quatre fois cité dans l’Evangile de Jean. Le même mot peut être traduit par avocat, défenseur, intercesseur. Notre sauveur Jésus a envoyé sur la terre la personne même du Saint-Esprit pour être toujours avec ceux qui croient en lui (Jean 14,16.17 car Jésus est parti à la droite du père.
Ces humbles notes, comme dira Paul dans 1 Corinthien 2.10 « Dieu nous les a révélées par l’esprit : car le Saint-Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. »
Le Saint-Esprit dans l’Ancien Testament : il est à l’œuvre dans la créationGenèse 1.2 Le Saint-Esprit qualifie même certains hommes en vue d’unetâche spéciale : Exode 31.3
Nous verrons qu’il n’est pas donné à tous : et peut être retiré, ce qui explique la prière de David « ne me retire pas ton Esprit-Saint ».

Dieu saura vraiment tout en tous, dira Paul 1 Corinthien 15.28quand on sera rempli de la puissance du Saint-Esprit.

-4-

Avec une modeste prétention, je ne vais pas, pauvre Rabouin que je suis, vous parler de la personne du Saint-Esprit, mais vous tracer quelqueshumbles notes sur la fonction du Saint-Esprit sur terre, dans nos cœursou dans nos esprits.

Donc ces humbles notes seront sur la nature du ministère et l’œuvre duSaint-Esprit sur terre parmi nous, Chrétiens actuellement.

A plusieurs reprises Jésus appelle le Saint-Esprit le consolateur. A ces disciples il précise même dans Jean 16.7 : « il vous est avantageux que je m’en aille car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ».
Le mot consolateur : nous aide à comprendre sa fonction parmi nous, à notre époque, tous les jours. « Consolateur » : du grec « Paraclet » qui, dans la première épître de 1 Jean 2.1 a été traduit par avocat. Donc le Saint- Esprit est l’avocat dans notre monde ici-bas de Jésus-Christ, car Jésus a été crucifié et il est à la droite de Dieu dans la Jérusalem céleste, donc plus ici. Et le Saint-Esprit nous témoigne de lui, de Jésus.
C’est pour cette raison que des religions idolâtres même inconsolablesétaient vêtues de noir (les curés) car il n’était pas encore consolé et ils ne le sont toujours pas pour eux, Christ est toujours mort sur une croix, pas ressuscité, car ils ne reconnaissent pas la fonction du Saint-Esprit : dans le mot consolateur, on trouve le mot consolé, nous consolés de nos peines de la croix, du départ de Jésus pour la droite de son père-Dieu.Alors que ces religions idolâtres emploient pourtant la prière au nom duPère, du Fils et du Saint-Esprit : « va comprendre ».

« Explication »

Allez, on continue : si quelqu’un a péché, qu’il sache que nous avons un avocat auprès du Père, c’est Jésus-Christ le juste.

Il est Jésus (lui-même) une victime expiation, il nous a racheté par son sang à la croix.

-5-

Nous voyons Biens-aimés du Seigneur, que ces deux lectures Jean 14.12est la première épître de 1 Jean chapitre 2 et verset 1 : nous parlent dedeux avocats « le Seigneur Jésus-Christ fils de Dieu et le consolateur le Saint-Esprit le (Paraclet) ! L’avocat de Jésus.

Chacun sait qu’un avocat se charge de défendre la cause d’un accusé traduit devant un tribunal et de répondre à notre place d’accusé.
Donc le seigneur Jésus est notre avocat dans les cieux car il est à la droite de Dieu.

Lorsque nous péchons, Jésus-Christ notre avocat se présente lui-même devant le père pour plaider, défendre nos offenses, nos manquements, nospéchés. Jésus défend notre cause, «il tend ses mains, il montre ses blessures ». Quel bonheur d’avoir un pareil ami défenseur devant le tribunalcéleste. Il dira : tout est accompli, payé.

Dans l’évangile de Jean chapitre 14 verset 12, le Saint-Esprit lui aussi est appelé « Paraclet avocat » mais il ne demeure pas dans le ciel, mais bien dans le cœur de tous les croyants chrétiens ici bas, remplis de l’Esprit où il est revenu habiter dès la nouvelle naissance. Car tu es, le sais-tu pas, letemple du Saint-Esprit, plus un homme animal mais un homme spirituel, tu cherches à marcher jour après jour dans la sanctification et dans lavérité.

Alors de qui le Saint-Esprit est-il l’avocat ? « Du chrétien de l’enfant de Dieu »NON

Non, le Saint-Esprit est l’avocat du sauveur Jésus, car le Christ lui est notre avocat auprès du Père. Et nous savons tous qu’il y a un seul médiateur entre les hommes et Dieu : c’est Jésus-Christ, par qui nous sommes défendus et sauvés.

Donc le Saint-Esprit est l’avocat du Christ auprès des chrétiens croyants :
– l’un Jésus défend les intérêts des croyants dans les cieux,

-6-

– l’autre le Saint-Esprit soutient les intérêts du Christ auprès deschrétiens ici bas, il nous parle, témoigne de l’œuvre du Christ, et bien souvent c’est lui qui nous fait pleurer de joie.

Jésus nous le dit dans Jean 16.14 à propos du Saint-Esprit : « il me glorifiera, il prendra ce qui est à moi et vous l’annoncera » explique une lecture vivante. Prédication d’Esprit, parler en langue, connaissance des saintes écritures, parole vivante, c’est le Saint-Esprit qui donne la vie par lesécrits ou paroles d’un vieux Bohémien.
Le rôle du Saint-Esprit est de représenter Christ, de parler de Christ, de leglorifier et de convaincre que nous sommes pécheurs et que nous avons besoin de la grâce de Jésus, besoin de la nouvelle naissance.
Le but final du Saint-Esprit et de toutes ses activités, « c’est faire glorifier Christ» en travers les chrétiens, les serviteurs ou prédication,témoignage. Car nos témoignages ou nos chants glorifient Christ. Je pense au frère (Armand), il envoyait même des ouvriers dans le monde entier pour faire connaître Jésus-Christ.
Dans l’Evangile de Jean 16.14 : le Seigneur Jésus n’a pas seulement dit duSaint-Esprit « il me glorifiera, il a ajouté : « il prendra ce qui est à moi et vous l’annoncera », pardon, amour, miséricorde, vérité.
Après nous avoir conduit à la repentance, car il faut savoir que c’est leSaint-Esprit qui convertit, pas un orateur.
Il nous montre même les ressources inépuisables de sa bénédiction, lesdons ou les fruits de l’Esprit. « Quel homme d’un cœur de pierre, il en fait un cœur de chair » ? Qui aurait pu donner au peuple errant et vagabond lapensée de l’Eternité, nous qui vivions au jour le jour ?
Le Saint-Esprit enseigne que sans la croix, les hommes auraient ignorél’amour de Dieu pour nous : lire Jean 3.16.
Un coupable qui dit « je suis bien trop pécheur », n’osera jamais croire à lagrâce de Dieu si le Saint-Esprit ne la lui révèlerait pas ou la certitude de lavie éternelle, seul l’Esprit Saint peux te dire : viens tel que tu es, on ne naît pas chrétien, on le devient.

-7-

Le sauveur Jésus-Christ devient et est glorieux à nos yeux par leSaint-Esprit ; ainsi le Saint-Esprit est le grand avocat du Seigneur Jésus. Le Saint-Esprit n’est pas notre avocat, mais celui du Christ : il plaide sacause, sa vérité, son amour, sa miséricorde dans nos cœurs de pécheurs.Notre avocat à nous, c’est Jésus qui est auprès du Père dans les cieux.

L’histoire d’Abraham Genèse 24 : lorsqu’il (Abraham) envoie son serviteurEliezer (signifie Dieu est un secours) pour trouver une épouse à son filsIsaac : nous avons là l’illustration vivante du rôle et de l’œuvre duSaint-Esprit ; si ce serviteur Eliezer n’avait parlé que de lui-même, au point d’attirer les regards que sur lui, il aurait manqué son but, mais sa vraie tâche était de parler du fils de son maître Isaac. Et nous voyons queRebecca a le cœur gagné et elle accepte de quitter sa famille et suivreEliezer pour rejoindre Isaac bien qu’elle ne l’ait jamais vu.

Matin et soir la conversation de ce serviteur Eliezer avait un seul et unique sujet : « Le fils de mon Seigneur » tout comme maintenant le Saint- Esprit nous parle de Jésus, le fils de Dieu.
Quand l’Aban, frère de Rebecca voit Eliezer il lui dit : « Entre, béni de l’éternel ! Pourquoi restes-tu dehors? » Entre et parle nous encore du fils de ton Seigneur.

Comme il est bon d’entendre parler de Jésus par l’Esprit.
Par le Saint-Esprit on reconnaît même en toi un homme de Dieu. Qu’elles sont belles les larmes versées dans une prière de l’Esprit.
Un homme chrétien qui est rempli du Saint-Esprit, chez lui toutes sesconversations seront spirituelles, basées sur Dieu. Pas de mauvaiseparole, sagesse et tempérance du langage, toujours dans la vérité.L’homme qui n’est pas rempli du Saint-Esprit, ces conversations ne seront que bagarre, orgueil, prétention, argent, commerce. Il a la bouche pleine des choses folles du monde fou.
Revenons à notre pensée. Rebecca qui représente dans cette lecturel’épouse c’est-à-dire l’Eglise qui veut dire aussi « celle qui est appelée dehors »Isaac « préfigure l’époux, celui que vous aimez sans avoir vu »

-8-

Vous dites que vous aimez Jésus, mais est-ce que vous l’avez vu ? Et pourtant vous l’aimez.
Paul dira aux Romains 8,24.26 : « Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance. Ce qu’on voit peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance et espérance. »

Ainsi la foi vient de ce que l’on entend et non pas de ce que l’on voit, quand même ce serait des miracles. Ce qu’on entend vient de la parole de Christ, Romain 10.17 et c’est la foi véritable et sincère (le visible n’est que charnel et provisoire).

Luc dira acte 1 : « Vous recevrez une puissance après que le Saint-Esprit sera venu sur vous, et vous serez mes témoins autant à Jérusalem que dans la Judée, en Samarie et jusqu’aux plus reculées parties de la terre.
Alors contrôle les Ecritures sans faire de « considération de personnage » sans même faire attention à l’importance que semble avoir un homme. Luc 20.21Rebecca donnera sa réponse à Eliezer ; elle dit : « J’irai ». Quelle joie pourEliezer qui préfigure le Saint-Esprit, il a rempli sa mission, Rebecca dans les bras d’Isaac. Tout comme sera la joie du Saint-Esprit, sera à son comble lorsque nous, l’Eglise « l’épouse » partira à la rencontre de l’époux.

L’épouse dans les bras de l’époux, celui que l’on a aimé sans l’avoir vu.
Le Saint-Esprit aura rempli son rôle, sa mission car le but du Saint-Espritest de parler, de témoigner, de faire glorifier Jésus ; il est son avocattout comme Jésus est notre avocat auprès du Père pour nous défendre (et on en a bien besoin).

Bien-aimés du Seigneur, acceptons le verdict du Saint-Esprit qui nous convainc de péchés et de repentance, n’étouffons pas sa voix quiparle en nous, laissons-lui la liberté de nous reprendre, nous corriger,nous enseigner, nous parler.
Toi qui crois que ton cas est des plus spéciaux, tu crois que ce n’est pas suffisant (il te faut des bâtonniers), des ténors du barreau, tu penses que

-9-

c’est trop simple, trop facile ! Tu crois comme ces religions idolâtres, qu’il faut te flageller, ou payer des indulgences ou faire pénitence.

Cette réponse Biblique est donc pour toi (lire 2 Rois 5,13) Naaman(l’agréable) chef des armées du roi de Syrie était devenu lépreux. La lecture du récit des serviteurs de Naaman le syrien, illustre bien encore leministère du Saint-Esprit et notre réticence (trop simple, trop facile). Ses serviteurs plaident auprès de leur maître qu’il refuse Naaman qu’il dira (trop simple). Elisée lui ne s’est même pas dérangé « Va et lave-toi sept fois dans le Jourdain » dira-t-il Elisée.
Naaman était prêt à tout pour guérir (payer, acheter) tout sauf à cela (trop simple), trop facile, rien à faire.
Les serviteurs de Naaman (qui préfigurent le Saint-Esprit) diront : « Si le prophète Elisée t’avait demandé quelque chose de difficile, n’aurais-tu pas obéi ? Alors combien plus tu dois faire ce qu’il t’a dit. » Obéis et tu verras le résultat. Lave-toi et tu seras pur. Obéis simplement, Naaman obéit et il fut purifié, délivré, guéri et glorifia Dieu – Crois seulement et tu verras lagloire de Dieu !
Le Saint-Esprit insiste dans nos cœurs, dans notre Esprit et nous, souvent nous ne l’écoutons pas à cause de notre orgueil. Le Saint-Esprit te dit : va et lave-toi spirituellement au pied de la croix de Jésus-Christ, son sang purifie de tout péché, crois seulement et tu verras la gloire de Dieu ; ne craignons pas d’être dépouillé de notre apparence, de notre personnalitéen confessant nos fautes. Il ne faut pas avoir peur d’être vu tel que nous sommes. Laissez œuvrer le Saint-Esprit en vous, laissez-le travailler.
Car tu vas sortir comme Naaman de cette expérience, purifié, guéri par lesang de Jésus-Christ.
Cessons de jouer une comédie, laissons agir le Saint-Esprit en notre âme et conscience.
Jésus est notre avocat auprès du Père dans les cieux.
Le Saint-Esprit est l’avocat du Christ dans nos cœurs ici-bas.

Acceptons son verdict, il sera réjoui car il plaide la bonne cause « la cause de la vie éternelle » en Jésus pour Dieu.

– 10 –

Luc 11.13 si donc méchant comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants à combien plus forte raison le père céleste donnera-t-il le Saint- Esprit à ceux qui le demandent : demande et tu recevras.
Acte 4.31 : le lieu où ils étaient assemblés trembla, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils annonçaient la parole de Dieu (la Bible) avec assurance : et puissance dans la vérité.
Acte 1.8 : vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins véritables.
Romain 8.9 : vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit si du moins l’esprit de Dieu habite en vous : si quelqu’un n’a pas l’esprit de Christ,il ne lui appartient pas, il ne porte que le nom de Chrétien.
Il ne porte que le nom de Chrétien mais ne vit pas la vie chrétienne.
Paul nous donne aussi un ordre : « soyez remplis du Saint-Esprit » La Pentecôte, c’est la venue du Saint-Esprit ici-bas sur notre terre. Réveillons- nous et traduisons la parole en actes – tout en laissant œuvrer le Saint- Esprit en nous.
Romain 8.11 : si le fils de Dieu vivant n’a pu se passer un seul jour du secours du Saint-Esprit, à combien plus forte raison il nous est indispensable : à nous errants et vagabonds que nous sommes.
Voilà pour le mot Pentecôte, tu en connais maintenant la signification, à toi de la vivre et la laisser vivre en toi et demande à être rempli du Saint- Esprit pour mieux encore aimer Christ que tu n’as pas vu.

Je termine ces quelques notes que j’espères tu mettras en pratique, enréalité, regarde, sonde les écritures pour savoir la signification des fêtesbibliques. Tu es une personne nouvelle, donc ne suit pas les traditionsanciennes ou coutumes des anciennes religions idolâtres, où il y a 365 jours et 365 fêtes dites religieuses.

Je vous embrasse à tous bien fort, moi qui écrit pour ne pas oublier.Pour me contacter, tu sais où et comment me trouver.
Garde dans une paix parfaite l’Esprit-saint qui s’appuie sur toi, car il est fier de toi : « sur Dieu mon âme se repose paisiblement ».

– 11 –

Actes 1.8 : vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins.

Actes 13.52 : Les disciples étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.

Ezechiel 36.27 : L’éternel dit : je mettrai mon Esprit-Saint en vous et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois, que tout chrétien devrait suivre.

L’enseignement de la vérité vient du Saint-Esprit.

Papou

(Si tu veux me contacter : http://pierrotdebrive.wordpress.com)

page13image718239280

– 12 –

Pierre Micheletti 24120 PazayacTEL : 05.53.50.21.10

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.