CHRÉTIEN

Nous voilà, que l’on arrive dans ce village de Pazayac City. On est parti de Brive-la-Gaillarde avec tous mes petits-enfants à bord de la petitecaravane. Alors, je ne vous citerai pas encore leurs noms, vous commencez à les connaître « les bougres ».

Nous entrons dans un grand champ, il y a plusieurs caravanesmodernes et un chapiteau. C’est sûrement une « mission ».
En passant lentement à la vitesse de ses deux chevaux bien fatigués,Sinaïou me demande si c’est toutes des caravanes de Chrétiens : je retiens donc cette question intéressante ? Mais je réponds : « Il ne faut pas se fier aux apparences ! »

Nous voilà installés et comme d’habitude ils sont tous assis autour de moi, pour connaître cette question.
Alors je leur dirai et je la notais pour vous : le Péché a plusieurs formes et que sous toutes ses formes, c’est toujours un Péché !

Je vais vous parler et noter un terrible danger.

Il est : subtil, malin, car il est à l’intérieur de toi, il ne se voit pas.Il est : universel car il tient à notre nature qui est créature.
Il détruit : nos âmes, car il empêche notre croissance spirituelle.

Ce terrible danger

Il favorise les divisions dans les églises – assemblées, il détruit les plus zélés, brise les plus beaux élans ou les meilleurs sentiments.
Il empoisonne: l’amitié, les contacts fraternels entre les Chrétiens, empoisonne le partage spirituel de la lecture et prière.

Il provoque : le découragement, rend tout tiède, défaitiste.
Sans lui : la médisance perd son aiguillon.
Sans lui : les problèmes des ministères dans l’Église se règleraient sans peine et chaque Chrétien resterait à leur place dans les assemblées et le Prédicateur resterait humble, véritable, sincère, humilié.

-1-

Mai 2011

Oui, mes enfants ou amis : ce terrible danger, c’est de se comparer à autrui, à quelqu’un d’autre, se prendre pour ce que l’on n’est pas : « se mettre dans la peau d’un autre » – ou dans la vérité que l’autre vit au quotidien.

Exemple : à un Pasteur ou à un vrai chrétien. Exp : comme ces religions ou sectes qui se disent chrétiennes, mais ne le sont pas !
Le nom Chrétien a été cité la première fois à Antioche ; et par la suite seulement deux fois, donc en tout trois fois.
Paul l’apôtre dira aux Galathes Chapitre 6 Verset 4 : « Que chacun examine ses propres œuvres et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul et non par rapport à autrui. » La doctrine des Evangiles seule, forme des Chrétiens.Vieux Bohémien : je dira car c’est toi qui porte le nom de Chrétien, c’est toi seul personnellement qui est appelé fils du père des lumières : toil’orateur, c’est pas toi qui amène les frères et sœurs à la conversion, c’est le Saint-Esprit par la connaissance et la vérité.
Paul dira encore aux 1 Corinthiens, Chapitre 4 Verset 7 : « Qu’as-tu que tu n’ai reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu ? »
Si nous étions tous un seul membre : où serait le corps de Christ ; donc ce terrible danger c’est se comparer à quelqu’un d’autre.
Chrétien, c’est-à-dire partisan de Christ, car à l’époque des Evangiles, tout ce qu’ils avaient en commun, c’était Christ et non l’origine éthique ou la culture ou la langue, l’amour du Christ franchit toutes les frontières et unit tous les hommes de bonne volonté : Roms, manouches, sinhty, gitane, eyniche, espagnole, voyageurs, fêteux.
Ce Roi Agrippa II, petit-fils d’Hérode le Grand qui n’avait pas le même privilège que nous a employé le mot Chrétien, puis par Paul act : 11.26 et par Pierre : 1.P.4.16.
Au 5ème siècle : un théologien (tertulien) dira : « On ne naît pas Chrétien, on le devient » et gloire à Dieu qu’on le devient en gravissant des échelles spirituelles de la vie de tous les jours pour une croissance spirituelle.

-2-

Vous avez déjà certainement utilisé une échelle ? Elle vous a servi pour attraper quelque chose en haut, ou elle vous a aussi permis de descendre dans un trou sans vous briser les os.
Au figuré « qui veux dit représente ou imaginer »

Il y a au moins deux échelles dans la vie : qui est placée aux pieds de l’enfant qui naît. Les gens du monde diront (la destinée ou chemin) : nous connaissons tous ces deux échelles et nous pouvons les employer tous quand on démarre dans la vie.

1ère échelle : morale, faite de savoir vivre : sagesse, éducation,standing, politesse, respect, humilité, tempérance, bonté.

2ème échelle : sociale, faite de promotion dans le monde où nous vivons, en un mot prendre de l’importance, de la considération (un arriviste) ; cette échelle aime bien voir les autres se courber, se plier. Attention la femme du Pasteur ! C’est à lui la grosse voiture ?

L’échelle morale est faite de savoir vivre, d’hospitalité, de rendeurs de service « le cœur sur la main », de bonne tenue « si tu ne l’as pas, jamais tu pourras te la payer), à part par une conversion totale. C’est aussi savoir inviter, et cela que tu sois pauvre ou riche. On partage toujours le peu ou le beaucoup avec sincérité, naturellement.

L’échelle sociale : qui veut dire : société, monde : c’est bien réussir par tous les moyens, prendre de la considération autour de toi, le nouveau Riche : beau matériel « mais pas de conversation », nul.
Plein de sous, mais pas de fourchette pour manger, sale autour de chez lui, il ne parle que de matériel et d’argent.
Cette échelle fait imaginer que tu es le seul à avoir un bout de tôle ou une maison : le nouveau Riche a tout vu, connaît tout et il sait tout (tu peux même pas parler) alors que le nouveau Riche, il y a quelques temps, il était encore derrière les buissons, au fond du terrain désigné ?

Le fait d’être : au sommet de l’une de ces échelles n’implique pas forcément que nous soyons au sommet de l’autre. Exemple : fou et riche ; bon et pauvre ; Père avocat et fils un bandit ; d’autres s’imaginent que tout Pasteur doit être pauvre, car le Pasteur Riche est un magouilleur.

page4image2548643264page4image2548643520

-3-

Totalement faux, il y a des riches très bons et des enseignants consacrés : l’argent ne compte pas, c’est l’esprit et l’humilité qui comptent ?
L’homme ou la femme : Bien-aimés du Seigneur dès sa naissance et placé au pied de l’une de ces échelles, l’homme croit qu’il n’y a rien de meilleur que d’atteindre le point le plus élevé de ces échelles. C’est un peu normal, il faut évoluer car, quand tu allais à l’école, si tu étais resté toujours dans la même classe, tu n’aurais pas fait plaisir à tes parents ? Si ton enfant s’est marié depuis vingt ans et qu’il a toujours la même caravane, c’est un peu inquiétant pour les parents ou beaux-parents.

Il en est de même dans la vie spirituelle et chrétienne, il y en a qui ont assez du laitage, alors ils veulent des dons, il les réclament à Dieu : ils veulent marcher dans la sanctification, ou des guérisons il les réclament àDieu. Gloire à Dieu pour tel frère et sœur rempli du Saint-Esprit qui essaye de monter les échelons de la spiritualité.

Mais malheureusement trop de Chrétiens n’ont que l’apparence ? Car ils ont encore les deux pieds dans le baptistère, ils n’ont pas bougé d’un doigt (ou d’un barreau), ils sont indifférents à tout, ils se plaisent même dans cette position là et ne tentent pas d’en bouger, aucune croissance spirituelle ! Ils se sont fait baptiser, pour seulement porter le nom deChrétiens et pour suivre la mode : mais ils n’ont pas changé (toujours les mises à prix) : les Rois de la magouille, du mensonge et de la vinasse, on les voit un peu bouger que s’ils ont un malade ou en cas d’une épreuve, ilssont à la traîne : face à l’épreuve ils bougent en priant des lèvres, mais que pour le temps de l’épreuve. Après, ils redescendent vite d’un échelon pourdormir, car ils sont tièdes et dormeurs spirituels.
Il y a quelques temps, dans le Sud-ouest de la France, un prédicateur espagnol m’a dit au sujet de l’assemblée qu’il avait à diriger : « Pierre, tu vois pas que c’est tout des mouches mortes ! » Seigneur je me suis dit : Il est gentil avec les fidèles. Mais après avoir moi aussi donné une étude dans cette assemblée, j’ai pu voir qu’il disait vrai. Des mouches mortes : pas unelouange, pas une prière, pas un Amen. « Pourquoi des mouches mortes, parce que des mouches vivantes sur une table ou dans une pièce de maison

-4-

font du bruit, on les entend, la mouche vole de partout : la mouche morte ne fait pas de bruit.

Revenons à notre pensée : donc il y en a même qu’ils portent le nom de Chrétien et n’ont aucun fruit, pas de parfum de chrétien, ils ont mêmehonte de Dieu, honte de Jésus, ils ne disent pas qu’ils sont chrétiens, alors qu’ils sont des perles de Grand Prix.

« Car vous êtes de Chrétiens »

Alors, de quel droit vous appelez-vous Chrétiens. Je reconnais que cette question est chicaneuse ! Mais vous allez me répondre : Parce que je suis né dans une famille chrétienne, où je vis avec des Chrétiens, ou parce que je suis depuis plus de 20 ans dans la mission, ou voilà parce que je fais partie de la mission des cigales de France qui ravage tout sur leur passage l’été, pas l’hiver : ils sont au chaud !

Jésus-Christ dit à Nicodème : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit. Ne t’étonne pas que je t’ais dit cela. Il faut que vous naissiez de nouveau » pour avoir un cœur nouveau, un Esprit nouveau, uncœur brisé, c’est un fait spirituel.
De quel droit vous appelez-vous Chrétien ? Réponse : Parce que je fais partie du mouvement Pentecôte et parce que je suis inscrit et fait partie de l’assemblée de telle ville. J’ai même une carte de baptême et de membre. Je règle même ma contribution à cette assemblée, tous les ans ou la carte de Pasteur.
La Bible « ne parle que d’un seul registre important ».
Le livre de vie tenu par Dieu lui-même. Lire apc : 20.12 à 15 : Bien-aimés,il ne s’agit pas de savoir dans quelle liste de salle votre nom figure. Mais de savoir s’il est bien inscrit dans le livre céleste de la vie éternelle, avec Dieu.
Ce n’est pas le nom de Chrétien qui te sauvera, mais Jésus-Christ par son sang et par sa grâce en priant son père Dieu de t’inscrire sur le livre de la vie éternelle dans la Jérusalem céleste : on continue humblement.

-5-

De quel droit vous appelez-vous Chrétien ou Chrétienne ? Réponse : Parce que je ne fais de mal à personne, je ne mens pas, de fais mon devoir de bon et honnête citoyen, je suis la loi, je donne ma dîme, je ne me mêle de rien, je ne veux rien savoir ni rien entendre. Même je me crois juste et bon.

C’est bien, mais la justice de Dieu n’a aucune commune mesure avecnôtre justice. La justice de Dieu vient de sa sainteté et de sa perfection infinie.
Paul dira : « Nul ne sera justifié devant lui par les œuvres » qu’il dira aux Romains, Chapitre 3, Verset 20.
Le prophète Esaïe : chapitre 64, verset 5 (dont la vie était exemplaire) dira :«Nous sommes tous comme des impurs et toute notre justice est comme un vêtement, souillé. »
Pourtant Dieu nous envoie un rayon d’espoir, Habakukt, chapitre 2, verset 4.

« Le juste vivra par la foi »

Il existe donc une justice que Dieu attribue à l’homme pêcheur en vertu à sa foi.
Alors tu te dis ? Alors j’ai la foi en ceci ou en cela, tu as le choix, les tôles, les maisons, les dollars, le modernisme, le plaisir, la politique.

Je répète ma question qui sera aussi pour toi qui me lis : « De quel droitvous appelez-vous Chrétiens ? »
Réponse : « Parce que j’ai la foi » (tu ne le verras pas, la foi çà ne se voit pas) et je me confie en ma religion, en mes traditions ou en mes coutumes.Jésus-Christ dit : « Je suis le chemin de la vérité et la vie. Nul ne vient au père que par moi » (Jésus). Jean 14.6.

L’apôtre Pierre affirme : « Il n’y a de salut en aucun autre car il y a sous le ciel aucun autre nom qui a été donné parmi les hommes par lequel nous devrions être sauvés, que par Jésus le fils de Dieu » (Actes chapitre 4, verset 12).

Lorsque vous souffrez du pied ou de la tête, vous placez votre confiance, votre espoir en un médicament, mais si vous prenez le médicament pour la tête et que vous avez mal aux pieds : pas de résultat et

-6-

vice versa. « Il faut prendre les médicaments qu’il faut ». La foi qui sauve est basée sur le sacrifice de Jésus Christ sur la croix pour nous pêcheurs.Spirituellement : il y a une seule foi véritable capable de sauver ton Ame, c’est celle qui repose sur Jésus-Christ et en son sacrifice expiatoire à la croix de Golgotha. Tout excès de foi, toute croyance placée en une religion ancienne ou nouvelle ou en une doctrine particulière ou même pour certainsretarder une foi dans la mère terrestre de notre sauveur Jésus-Christ, toutes ces prétendues fois sont incapables de sauver ton âme. Les religions dans leur ensemble « ne sauvent pas ».

Il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus. Où est la philosophie ou la religion qui apportent la certitude du Salut Eternel pour ton âme : Où est la puissance qui peut changer un cœur de pierre en un cœur de chair, d’un homme pêcheur pour en faire un saint dans le sens du mot.

Seul Christ peut faire ce changement en nous régénérant part le Saint- Esprit si cela ce n’est pas manifesté en toi, tu es sûrement baptisé oui ? Mais tu es encore dans l’eau, tu n’es pas sorti du baptistère. Regarde autour de toi, ton témoignage, ton parfum, ta Paix. Rien, alors tu portes que le nom Chrétien « un chrétien d’étiquette », une copie, une contrefaçon de Chrétien.

Regarde : la tenue de tes enfants, tes filles qui attirent le regard des hommes par leur tenue. N’oublie pas que spirituellement tu es responsable de tout ce qui vit chez toi. Tu n’as pas des enfants que pour les allocations,tu pourras dire alors que je ne suis pas Chrétien que de Nom. Bien-aimés du Seigneur : voilà le droit d’être appelé Chrétien que nous enseigne la parole du Dieu vivant « à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir, le droit de devenir enfant de Dieu » Jean chapitre 1, verset 12, c’est-à-dire Chrétien, fils du père des lumières, le Dieu vivant.

Jésus qui veut dire Sauveur. Il suffit donc de le recevoir comme son sauveurpersonnel, de croire en lui comme substitut, paraclet, avocat. Lui qui intercède auprès du père des lumières, pour toi et pour moi.
Lorsque Dieu ouvrira le livre de vie, toi l’incompris, le regretté : Dieu lira ton nom, car ton nom y sera inscrit. Le Seigneur connaît ceux qui sont siens.

-7-

Voilà, de quel droit je m’appelle Chrétien ? Et toi ?
Vous avez remarqué que beaucoup d’hommes et de femmes sont à un éternel carnaval, ils se jouent une comédie à eux-mêmes par dignité, par orgueil, par apparence de mode, ils cachent sous un masque d’apparence un cœur, un esprit non brisé. Ils offrent des petits gâteaux, un peu de mousseux mais le cœur n’y est pas !
Alors, pour ceux qui vivent à leur côté, ne ressemblent-ils pas, ces personnes, à un défilé de masques de carnaval ? Car ils n’ont pas un cœur brisé, un cœur nouveau, ils manquent d’amour fraternel, de sincérité.
Le Chrétien d’étiquette : il vit masqué, camouflé, pas naturel, il triche !Attention bien-aimés lecteurs : si devant le monde il n’est pas rare de passer toute une vie camouflé, en trichant !
Savez-vous que Dieu nous voit tous tel que nous sommes. Pour Dieu rien n’est caché, tout est à découvert derrière vos masques.
Lie : « dans une maison noire, dans la cave noire, sur une table noire, un petit point noir. Dieu le voit et le connaît !
Abaissez les masques, cessez de jouer la comédie de ce que l’on n’est pas, arrêtez de faire le singe qui imité tout ce qu’il voit, soyons des Chrétiens, des vrais, sincères avec de l’amour pour les autres sans triche ni falsification, un cœur nouveau, esprit nouveau : c’est la réelle conversionchrétienne.
Un Chrétien, c’est un flambeau qui illumine les ténèbres du monde qui l’entoure, par son témoignage, son humilité, son amour.
Je vais terminer : pour ne pas faire trop de pages. On va finir par ces quelques versets bibliques que nous a laissé l’apôtre Pierre dans sa première Epitre, donc 1 Pierre chapitre 4 verset 16 : « Si quelqu’un souffre comme Chrétien, qu’il n’en ait point honte et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom Chrétien : c’est une gloire plutôt ».
Actes 26.28 : Le Roi Agrippa II dit à l’apôtre Paul : « Tu vas bientôt me persuader de devenir Chrétien. » Pas rien ce privilège ?
Nous, nous avons le privilège de l’être chrétien, alors soyons-en digne.
En tant que Chrétien, nous sommes le signe de trois choses :

-8-

d’Espérance, d’Amour et de Foi.

Les Chrétiens sont le « sel de la terre », « la lumière du monde ». Leur parole est « toujours accompagnée de grâce assaisonnée de sel ».
Le vrai chrétien, pas une contrefaçon ! « Ils ne jugent personne », ils aiment tout et ils savent en qui ils ont cru et ne se laissent pas troubler par l’apparente réussite des Grecs) et des (Juifs) ils ne se soucient pas de « paraître » sur cette terre qui n’est que vanité, ils sont de la famille du père des lumières ! Dieu, donc fils de Dieu.

Je termine en vous embrassant tous, sans oublier personne. « Si tu as question à me poser, écris-moi ou téléphone-moi, fait du bien à un autre en lui donnant ces humbles notes de ce vieux Bohémien.
« Soyez Béni de Dieu ».

Papou

(Si tu veux en lire d’autres ou si tu veux me contacter : http://pierrotdebrive.wordpress.com)

page10image2648571488

-9-

Pierre Micheletti 24120 PazayacTEL : 05.53.50.21.10

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.