RENIEMENT

Mon Papou tu vois cet homme là-bas vers sa caravane qui se gonfle, il est mortel, rare. Il a une foi terrible parait-il, que me dit Sinaïou avec ses gros yeux ronds. Oui, répond Piteritch, cet homme est Chrétien qu’il nous a dit ? Et il nous a dit, que même si sa femme le laisserait ou même que ses enfants l’abandonneraient, lui il ne laisserait jamais Jésus, il suivrait même Jésus envers et contre tous, même dans les plus grandes épreuves et les plus mauvais passages de la vie.

Rizo prend la parole et me dit sèchement : « c’est souvent les plus faux jetons, les traites et les moins sûrs dans leur foi et les plus incertains spirituellement : ceux-là ? »
Coyote qui était là aussi, dit la sienne : « il ne faut pas se fier à ceux qui ont la bouche pleine de spiritualité ou de zèle, c’est bien souvent les moins sûrs, car avec la bouche tu peux en dire des choses prétentieuses ! »
Babinette la grosse (la belle) dit tout simplement elle aussi : « C’est une grande gueule, sûrement une girouette ». Cet homme a été jugé, classé : avec eux, en deux minutes, sur sa prétention d’orgueil et sur sa façon de faire.



Moi, vieux Bohémien : qui a tant souffert et tant pleuré et qui ne suis plus étonnépar leur façon de voir à mes petits-enfants et aux autres.

Je suis assis là : près de ma petite caravane dans cette fin d’été 2012 sous une chaleur encore terrible. Je suis tout molasson, car dans cet été, « j’ai bien failli y passer ! » mais comme ce n’était sûrement pas mon heure, je ne suis pasmort encore.
Alors je suis là: après des années de route, de chemins pierreux et d’évangélisation, il me reste qu’à écouter maintenant mes petits-enfants et toujours à noter quelques humbles notes pour vous mes amis lecteurs.
Et le sujet de leurs conversations à mes petits-enfants ce jour là me donne à penser à un sujet biblique qui est de plus en plus présent, fréquent de nos jours, dans ces temps modernes où nous vivons tous indifférents les uns des autres, bien que l’on soit tous relié par ces téléphones : mais sûrement pas par des visites.

-1-

Fin Août 2012

Ce sujet est très difficile à voir : quand tout va bien ou même quand tout est facile autour du Chrétien, même qu’il se dit pratiquant ou bien fidèle : c’est quand la vie devient difficile ou que les épreuves et les mauvais passages sont là, que ce sujet entre en action.
Alors on va se laisser diriger, conduire par le Saint-Esprit, encore pour ces quelques humbles notes car de moi-même, c’est sûrement pas valable.



Alors, nous allons suivre l’exemple pour noter ces quelques humbles notessur ce sujet. Un homme d’action avec ses qualités et ses défauts et qui pourrait bien être toi ? Qui lit les notes de ce vieux Bohémien, blanchi par tous les vents et toutes les épreuves.
Pour base de lecture Biblique : nous la prendrons dans l’Évangile de Luc : chapitre 22, verset 31 et 51.62 : quand Jésus annonce à Pierre son reniement certain.

Je vous note cette belle lecture.



Le Seigneur Jésus dit : Simon (Pierre), Satan vous a réclamé pour vous passer au crible comme le blé mais moi (Jésus), j’ai prié pour toi afin que ta foi ne disparaisse pas, et toi quand tu seras converti, affermi, tes frères (les apôtres). Seigneur Jésus lui dit : Pierre, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort, et Jésus lui dit : Pierre, je te le dis le coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies nié trois fois de me connaître.



Nous allons passer : si vous le voulez bien maintenant au chapitre 22, versets 54 à 62 : après avoir arrêté Jésus, ils l’emmenèrent et le conduisirent dans la maison du grand prêtre juif. Pierre suivait de loin. Ils allumèrent un feu au milieu de la cour et ils s’assirent tous. Pierre s’assit parmi eux, une servante qui vit Pierre assis devant le feu, fixa sur lui les regards et dit : cet

-2-

homme était aussi avec Jésus-Christ. Mais Pierre le nia, disant : femme, je ne le connais pas !
Peu après : un autre, l’ayant vu dit : tu es aussi de ces gens-là et Pierre dit : homme, je n’en suis pas. Environ une heure plus tard, un autre homme insistait, disant : certainement, cet homme était aussi avec Jésus car il est Galiléen. Pierre répondit : homme je ne sais ce que tu dis et au même instant comme il parlait encore, le coq chanta. Le seigneur Jésus s’étant retourné, regarda Pierre et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite « avant que le coq chante aujourd’hui tu me renieras trois fois. » Pierre étant sorti, pleura amèrement.



Voilà le récit : que nous a laissé Luc dans son Évangile, reste maintenant à ce vieux Bohémien de nous noter avec sa façon de voir « manouche » quelques humbles notes sur ? Le triple reniement de cet apôtre présomptueux.

Pierre : Roc-Rochès, du latin Pétrus ou du grec Pétros ou Képha del’araméen langage que parlait Jésus-Christ.
Pierre a été sûrement, auparavant, un disciple de Jean-Baptiste, et nous verrons qu’il eut dès le début de son ministère avec Jésus-Christ, un rôle important parmi les autres disciples, à cause de son courage et de son zèle. Pierre était toujours en tête, nous dira Matthieu 10.2 ou Marc 3.16.

Pierre était même le porte-parole des autres apôtres, toujours prêt à bondir ou répondre.

Mais il est aussi : celui qui a tenté de détourner son maître Jésus-Christ duchemin de la souffrance pour que le sacrifice de la croix ne s’accomplisse pas ; nous trouverons cette lecture dans Matthieu 16.22 et Marc 8.33.
Le caractère de Pierre était d’un homme d’action, il avait ses défauts, mais aussi ses qualités qui étaient grandes, mais beaucoup trop de prétention et d’orgueil(Dieu résiste aux orgueilleux 1 P 5.5) mais peu d’amour et pas d’humilité et encore moins de simplicité.



-3-

Alors, bien-aimés du Seigneur, les Évangiles nous diront : pour vous cribler comme le froment (blé) : un crible, c’est un tamis, qui sert aussi aux chercheurs d’or, simple à comprendre : la petite pépite d’or est mélangée à la boue, et pour qu’elle ait de la valeur, il faut la « mettre à part », la laver. Un peu comme tout Chrétien nous avons été lavé de nos péchés dans le sang de Jésus-Christ. Et même Dieu dira par sa parole qui est la Bible : « Sortez du milieu d’eux et séparez-vous du monde, et je vous accueillerai, je serai pour vous un père et vous serez pour moi des fils et des filles, dira le Seigneur tout-puissant ».



On lit aussi : et toi Pierre : quand tu seras converti ? Ça demande une explication ? Pourtant, cette lecture nous situe à la fin du ministère terrestre deJésus-Christ, et nous savons que Pierre l’a bien suivi de partout à Jésus, il a vu et a été présent à toutes les guérisons, les miracles.
Pourtant Jésus précise: quand tu seras converti! Question de ce vieux

Bohémien : Pierre n’était-il pas converti ?
n’était pas dirigé par le Saint-Esprit.
pourquoi tant d’orgueil et de prétention.
Chrétien, même aller à toutes les réunions quatre fois par jour et monter les chapiteaux ou à toutes les missions, porter des symboles autour de ton cou ou derrière ta caravane ou des croix, des petits poissons, des musiques de cantique toute la journée :

Sans pour cela être converti : et vivre toujours sous l’emprise de la chair, bien que tu portes le nom de Chrétien : « à chaque colère voir surgir les vilaines paroles, laisser jurer les morts par tes enfants ».
Converti Chrétien : c’est se tourner vers Dieu, et qu’il s’est fait en toi une nouvelle naissance, un homme nouveau régénéré et par cela c’est plus toi qui vis, c’estChrist spirituellement qui vit en toi, avec ses sentiments et son amour, toi tu t’effaces pour que lui apparaisse en toi : c’est aussi appartenir à Dieu Corps Âme etEsprit. Je me répète sûrement, « on ne naît pas Chrétien converti, on le devient ».Bien-aimés du Seigneur : ce vieux Manouche vous fera remarquer que Pierre futconverti après que le Saint-Esprit soit descendu sur eux et sur lui dans la chambre haute et ils furent 120 personnes à être touchées par le Saint-Esprit, donc

-4-

Réponse : Eh bien Non ! Car il Il n’était dirigé que par sa chair, voilà Tu peux chanter, crier que tu es

converties. Un esprit nouveau était en eux comme il est en tout Chrétien converti normalement.



Maintenant : je désire attirer votre attention sur la manière dont Pierre est tombé, a chuté. Car malheureusement, beaucoup de Chrétiens tombent de la même façon que Pierre: trop vite baptisés, mal convertis, pas assez deconnaissance spirituelle (bien que la connaissance rende orgueilleux, l’amour édifie, 1 Corinthiens 8.1), plus de consécration, plus de respect, trop de blasphèmes du Saint-Esprit, trop de contrefaçon spirituelle : d’apparence et de course àl’intérêt ! Beaucoup sont toujours dans le baptistère.
Pierre est tombé, a chuté : par prétention, par orgueil. L’orgueil de l’homme l’abaisse, mais l’humilité précède la gloire, l’orgueil et la confiance en soi sont des aveuglements, car des couples se séparent à vie sans plus aucun espoir. D’autres gâchent la paix de leur foyer, d’autres font des bagarres familiales, et même des tueries par rapport à l’orgueil : et en plus ils ne cèderont jamais. L’orgueil est plus fort que l’amour, car beaucoup de couples préfèrent se séparer, briser leurs foyers que plutôt céder à leur orgueil charnel, personnel.

L’orgueil est l’arme la plus efficace de Satan.

En plus, personne ne se voit orgueilleux, les autres oui, mais jamais nous« c’est bien connu ! »
L’orgueil te fera croire que tu as toujours raison et les autres en plein tort etl’orgueil te dira de ne pas céder et des foyers sont brisés, déchirés à vie.

Pour Juda ce fut par l’argent, par cupidité ; Salomon ce furent les femmes.
Et pour toi ? Qu’est-ce que c’est ? Ah non ! Tu ne diras pas pour moi, jamais je ne renierai Jésus (quelle assurance).

Paul dira : que celui qui croit être debout prenne bien garde de tomber, de chuter.

Et il est encore écrit : le premier sera le dernier et le dernier sera le premier.

-5-

La plupart de ceux : qui sont tombés dans leur vie spirituelle l’ont fait, non pas dans leur faiblesse, mais bien là où ils paraissaient le plus fort. Et même pour eux, c’était impossible qu’ils tombent, qu’ils chutent. Ils se croient ou paraissent trop fort sur ce point, intouchables.
Vous savez, mes amis et frères lecteurs : un homme, même un Chrétien se croitinvulnérable, fort, intouchable sur un point de sa vie ou de son caractère.

C’est bien sur ce point qu’il doit veiller car ce sera sur ce point que choisira l’ennemie (Satan) pour l’attaquer et le faire chuter ! En le tentant.

« Un homme fort prend sa force dans son humilité »

Allez, on revient à notre lecture : nous remarquerons que les premiers pas dePierre dans sa chute furent sa confiance sur lui-même : une grande Prétention. Pourtant, Jésus l’avertit en lui disant : Pierre, Satan vous a réclamé pour vouscribler, tenter, trier, mais j’ai prié pour toi, dira Jésus-Christ afin que ta foi nedéfaille point.

Jésus : se souvenait que Pierre dans la barque eut peur de Jésus quand il arrivait vers lui et que Jésus lui a dit « homme de peu de foi ».



Voyons la réponse bien prétentieuse de Pierre ou qui pourrait être la (tienne) je suis prêt à aller avec toi Jésus : en prison et à la mort et encorequand tu serais pour tous une occasion de chute : tu ne le seras jamais pour moi : les autres peuvent te laisser ou se refroidir mais tu peux compter sur moi,Pierre était sûr de sa chair comme tu l’es tous les jours, toi avec ton arrogance.Cette assurance prétentieuse qu’a eut Pierre : et que beaucoup de Chrétiens de contrefaçon l’ont aussi : ils connaissent tout, ils sont toujours les plus forts, ils se mettent toujours en avant, et c’est souvent malheureusement leur pierre de chute, ne jamais sous-estimer l’adversaire : mais marchons tous humblement, car nous avons tous un cœur mauvais, qui a besoin de rester crucifié avec Christ. Car dans une heure seulement on pourrait être surpris nous-mêmes par notrereniement ou notre colère, ou à voir surgir notre chair ou quelques mauvaises paroles et bien d’autres mauvais témoignages.



-6-

Alors le deuxième point de chute de Pierre est aussi son sommeil. Pierreétait averti et (il ne peut rester éveillé). Sachez que Satan peut assoupir uneéglise, un groupe, une famille ou un homme par le manque de vigilance (veiller et prier en tout temps). Beaucoup trop veillent pour leurs commerces ou pour être à la mode avec leurs matériels, mais dorment totalement, spirituellement.

Le troisième pas de Pierre vers sa chute : et nous pouvons voir que Pierrele franchit en se confiant de nouveau à ses forces charnelles (quand il coupe avec l’épée l’oreille à Gesémane) et nous voyons qu’une fois de plus le Seigneur Jésus doit le reprendre et il lui dira : « Remets ton épée à sa place car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée » : tout comme ceux qui feront confiance en leur chair.

Au chapitre 54 : on peut lire que Pierre suivait Jésus de loin, alors on voit, on lit plutôt que pas à pas : ce disciple si courageux, tant téméraire, s’éloigne peu à peu, lui qui était, quand tout allait bien, le premier à parler et il se mettait toujours en avant avec orgueil et arrogance. Du caïd, il est devenu lâche !



Quelle chute quand un enfant de Dieu, un Chrétien s’éloigne, et quand il finit par s’associer au plaisir du monde avec les gens du monde, ou quand il choisit ses amis dans le monde et que le monde déteint sur lui, dans sa façon de parler ou de s’habiller, cet homme ou cette famille ne tardera pas, on va le voir, à déshonorer le nom respectueux de Chrétien, car il retourne à ce qu’il avait vomi, rejeté, abandonné. « Ne jamais oublier que la mer représente spirituellement le monde où nous vivons et une barque (bateau) représente une vie, un foyer, une famille ». Le vieux Bohémien : pourra vous dire que la Barque sur la mer, c’est la vie assurée, mais la mer (le monde) dans la Barque, c’est la mort assurée.
Quand tu vas dans le monde : ou que le monde entre dans ton foyer et que tu entraînes les autres dans le monde voilà une fois de plus que Jésus-Christ est de nouveau trahi par l’un des siens, par toi et par cela tu fais baisser les yeux àJésus-Christ, car Satan rit devant Christ et il dit : les voilà ceux pour qui ton sang a coulé à Golgotha.

-7-

Quel mauvais exemple, témoignage : de ce Chrétien ou de cette famille déchuequelle pierre d’achoppement pour les faibles, les inconvertis qui vivent autour de nous ? Et qui ont toujours les regards sur nous.
Le plus terrible dans cette lecture : c’est que Pierre fraternise avec les ennemis de Jésus ça me fait penser : à tous ceux qui vont dans les bars, dans les boites de nuit ou qui sont toujours en compagnie de menteurs, buveurs, voleurs, ou même avec des ennemis critiqueurs, blasphémateurs du nom de Jésus. Certains de cesChrétiens rétrogradent, prennent plaisir à s’asseoir avec ces contestataires spirituels, ces Antéchrist.



Il y a même une femme du monde qui dit à Pierre : « Toi aussi tu étais avec Jésus ». Alors Pierre le nia encore devant tous. Il répondra à cette femme : « Je ne sais pas ce que tu veux dire ». Tout comme ces Chrétiens qui vont dans les bars en compagnie des Antéchrist et qu’ils font ceux qui ne connaissent pas Jésuset qui se moquent des guérisons ou des Pasteurs des missions.
Une autre dira : « Celui-ci était avec Jésus ». Pierre le nia encore et là, même avec serment, jurement, toi qui commences à suivre Jésus de plus en plus loin, n’as-tu jamais juré à faux ? Il y en a même qui jurent vite et ils disent « Le seigneur……de la jungle » doucement.
Mais là, son langage le fait reconnaître : et les ennemis de Jésus diront :« certainement tu étais avec ces gens-là car ton langage te fait reconnaître ».Bien-aimés du Seigneur : il reste toujours un petit quelque chose du passage deJésus-Christ dans ta vie, même que tu l’as renié.
Alors Pierre : se laissa emporter par la colère et il jure de ne pas connaître Jésus.Tout à coup il a tout oublié : guérison, miracle, même qu’il a lui-même marché sur les eaux, par sa lâcheté, il ne se souvient plus de rien, vous êtes combien dans ce cas ?
Le témoignage de Pierre : dans cette lecture me fait penser à moi, vieux Tzigane, quand autrefois, il me fallait aller sortir (sur la demande des patrons de bar) desChrétiens qui buvaient à mort dans les bars. Ces hommes au comptoir, avaient tout oublié des guérisons quelques jours auparavant de leurs enfants ou de leurs femmes, tout oublié, tout renié : ils étaient redevenus des hommes de

-8-

chair et ils étaient retournés à ce qu’ils avaient rejetés, emportés seulement parl’alcool et la prétention.
Vieux Gitan que je suis : avec ma façon de voir, je vais vous noter : 4 animaux qui donnent la définition d’un alcoolique de bar, ou du tour de caravane.

Le premier sera le Paon : car il fait la roue, le beau, le crâneur et les buveurs se croient toujours intelligents. Riche, il connaît tout et il gaspille l’argent du foyer en offrant à boire à tous sans compter.
Le deuxième sera le Singe : car il fait rire tout le monde, il se vante de tout, il fait le comique avec des grimaces, le pantin.

Le troisième sera le Lion : car plus il boit et plus il se sent fort, il n’a plus peur de personne, il a tout ce que le courage lui manque à jeun et il se met à rugir, à crier et à frapper sa poitrine et la femme et même les enfants et même ses amis autour de lui.

Le quatrième, finalement, sera le Cochon : en continuant à boire, Satan s’empare de son esprit et là, il perd l’équilibre et tombe à terre, et il vomit et se roule dedans, et là, il pousse les mêmes grognements que le cochon, et il pu, l’animal !
Et c’est pourquoi que Dieu a dit : qu’aucun d’entre eux ne méritera le royaume des cieux.

Mais revenons à Pierre et à nos notes :
Alors, après avoir renié Jésus : pour la troisième fois le coq chanta. Quelle leçon, Bien-aimés du Seigneur pour ce serviteur rempli d’orgueil. Ne pas oublier que nous sommes tous serviteurs et servantes, pour les orateurs, « c’est autre chose ». Eux, ils en ont plein la bouche de récitation, de paroles sur les estrades, les paroles s’envolent, seuls les actes restent.



Nous avons pu lire : qu’il commence par la prétention et pas à pas, il est conduit au triple reniement au point de suivre Jésus derrière, de loin, comme unlâche.
Alors à ce moment-là, frères et sœurs : le Seigneur Jésus aurait pu accablerPierre ou lui faire des reproches. Exemple : « Je te l’avais bien dit, Pierre ». Non, rien de tout cela.

page10image2739994368page10image2739994624page10image2739994880page10image2739995136

-9-

Jésus regarda Pierre qui était assis avec ses ennemis : comme souvent il te regarde quand tu es assis avec ces critiqueurs, moqueurs, jureurs.
Oh mes frères, ce regard de Jésus était rempli de tendresse, d’amour et depardon, il y avait tout l’amour du monde dans ce regard de compassion de notreSauveur Jésus-Christ.
Alors le cœur de ce disciple se brise : et il sort et pleure amèrement. Combien de fois toi mon frère ou ma sœur, ce regard d’amour s’est posé sur toi, combien de fois ? Car combien de fois tu l’as trahi, renié ? Et pourtant tu as toujours vu ceregard d’amour avec le même amour pour toi, comme il l’a été pour Pierre.



Nous verrons : que après la crucification de Jésus, comment Jésus agit encore avec tendresse envers et pour ce disciple qui a été rebelle. Jésus dira à ceux qui étaient restés devant la sépulture « Allez dire à mes disciples et à Pierre » qui seront précédés en Galilée par Jésus.
Le Seigneur Jésus : n’oublie pas Pierre quoique celui-là l’ait renié trois fois. Que notre Seigneur Jésus est bon car tu ou je l’ai sûrement trahi plus de trois fois, renié avec mes péchés, mon commerce, ma recherche du luxe et beauté, les plaisirs de ce monde, et j’en passe sûrement beaucoup.
Alors Pierre lui : eut le cœur brisé et il pleura sur sa trahison. Ne serait-il pas l’occasion, par ses quelques notes de ce vieux Bohémien, de faire un retour sur toi- même et de regarder ta vie spirituelle, où en es-tu avec ta vie chrétienne ? Suis- tu Jésus de loin ou que sur des cassettes ou en vidéo ? C’est à toi de voir. Moi je note : seulement quelques humbles notes, à toi de contrôler, de rectifier ta façon de vivre.



Attention mon frère : ces humbles notes ont été écrites, non pas avec un esprit de jugement, mais seulement avec compassion pour une humble mise en garde aux Chrétiens et Chrétiennes, car si je devais juger certaines personnes, surtout chrétiennes, je commencerai à me juger à moi le premier, personnellement.

– 10 –

Car, combien de fois je suis sorti de ce petit chemin et combien de fois leSaint-Esprit m’a ramené tout près de Jésus, mon maître et que j’ai pu sentir à chaque fois son regard de compassion et d’amour se poser sur moi, vieux Gitanrebelle qui ne mérite rien !

Je pense que pour toi aussi : si tu es sincère avec toi-même, ce doit être la même chose, car nous sommes tous faibles face à notre chair et vite emportés par la colère, car nous sommes un peule énigmatique et fougueux.
Il y a une position : que je connais maintenant et que je recommande, où l’on ne chute jamais : « c’est quand on est à genoux en priant devant Dieu ». Là, on est grand et sûr de nous.



Je termine en vous embrassant à tous bien fort. Ces quelques humbles notes ont été écrites dans un esprit de compassion et de compréhension mais surtoutpas avec un esprit de jugement ou de critique.
Car que celui qui est bien debout prenne garde de tomber.

Que Dieu vous bénisse à tous.

Si tu veux en lire d’autres notes de ce vieux Bohémien Blog : « Etudes Bibliques » du vieux Romanitchelhttp://pierrotdebrive.wordpress.com

Papou

page12image2740418320page12image2740418576

– 11 –

Pierre Micheletti Le Javanel 24120 Pazayac : 05.53.50.21.10

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.