POURQUOI ?

Juin 2013

Me voilà encore pour ne pas changer, dans ce mois de Juin 2013, dans ma petite caravane en voliges, car dehors il pleut à vaches qui pissent, avecinondations et tempêtes de partout. Je dirais même mieux, que de toute ma vie de Bohémien errant, voleur de poules que je suis, je n’ai jamais vu tomber autant d’eau qu’en ce printemps 2013. A croire que ceux qui parlent toujours du réchauffement de la planète vont être satisfaits et servis.
On a tous le moral dans les chaussettes, en plus pour arranger les choses, le commerce est au plus mal dans ce monde de gadjes en faillite, qui ne parlent que de millions et chômage.
On s’aperçoit même que les corbeaux qui venaient picorer dans nos poubelles veulent maintenant nous arracher le pain des mains et pour ne pas voir notre misère, ils volent sur le dos, les salauds !
C’est la fin des haricots pour les Gitans, la mort du pou sur le peigne fin, le drapeau noir flotte sur la marmite des voyageurs et aussi de toute l’Europesédentaire. Ils ne sont pas près à attacher leurs chiens avec des saucisses !
Ils ont tous des visages joyeux comme des portes de prison, et des visages pâles, blancs, comme des cachets d’aspirine.
Le plus vigoureux d’entre eux, a à peine deux de tension ! Et aussi costauds que des vers à lampe, et aussi vif et actif que leur président actuel : avec sa politiquefade comme le fromage de Hollande (sans caractère).



Alors, dans ma petite caravane, il m’a fallu rallumer le feu de bois et là, le nez sur le carreau de la fenêtre, avec tous mes complices habituels, on s’ennuie et c’est à chacun qui dira la sienne. Sinaïou lui, c’est pour faire rire. Son frère, le Coyote, c’est les voitures ou les camions. Piteritch lui, c’est le

-1-

coléreux toujours en bagarre. Et Rizo ? C’est l’intellectuel, bien qu’il n’ait jamais été à l’école, il ne supportait pas tout devoir.
Mais c’est lui qui est toujours poussé par les autres, pour me poser la question spirituelle, que moi je vais répondre et partager avec vous qui me lisez. Mais dans ces humbles notes, je suis aidé, conseillé par le Saint-Esprit, sinon de moi-même ? Ces notes seraient bien vite bâclées, vu mon bagage d’écolier.

Alors je reconnais: que ce qui manque le plus aujourd’hui parmi tous cesChrétiens dits intellectuels, c’est de ne pas chercher à recevoir une éducationmorale, civique, et surtout spirituelle, en s’appuyant seulement sur la Bible et en plaçant la foi au-dessus de la doctrine des hommes et des œuvres à intérêt de gloire personnelle ou financière.

Exemple : ces missions avec ces moteurs à but financier.
Or maintenant, on peut voir chez certains que ces valeurs sont bien inversées, ont bien disparu, surtout chez le Chrétien de contrefaçon à la mode.



L’homme moderne est comme ce monde moderne, tout se fait pourl’intérêt de la finance, bien qu’il soit toujours en faillite, tout est dans l’apparence, rien dans la force spirituelle ou dans la foi. Ils sont bien présents à toute réunion,hurlant, dansant même, pour se faire entendre ou remarquer du voisin. Mais aucune foi réelle ? Que de l’apparence, tout de la copie. Faux ! Ho ! Ils ne sont pas avares de récitation, de louange, de belles paroles, vu que çà ne leur coûte rien !
Mais pour faire des actes de charité ou de foi, là, il n’y a plus personne. Le Chrétien moderne ne connaît pas l’humilité, à voir combien de fois par jour qu’il lave son matériel.
Le Chrétien sincère : doit marcher par la foi, non par la vue : sans faire de comédie d’artiste, pour se donner un rôle important dans ce monde, où tout est dans seulement l’apparence et la mode, pour paraître « rien que pour les yeux ». LeChrétien moderne brille comme une puce au soleil !
Ne pas oublier que nous sommes dans une génération de la démesure pour le péché et l’orgueil.

-2-

Apprenez que la foi et l’humilité ne s’imposent pas, « tu l’as ou pas », elle vient à toi par la lecture de la Bible ou lecture spirituelle et en la demandant au Seigneur Jésus-Christ « tu ne naît pas Chrétien, tu le deviens ».
Mais ce qui est sûr, c’est que sans la foi, tu ne peux rien faire de bien ou de spirituel, et encore moins de voir un jour de tes yeux Jésus-Christ face à face au ciel après la mort du corps qui est charnelle.



Pour nous Chrétiens, la Bible qui est la parole de Dieu définit cela d’une manière simple et précise tout simplement « craindre Dieu et garder ses

commandements », crois seulement et tu verras la gloire de Dieuun témoignage réel de Chrétien ?
Sans la foi, tu ne pourras rien obtenir de spirituel, de réel.
Alors la question de Rizo sera ceci : Papou ?

« C’est quoi ces hommes qui font du contre nature ? »

pour avoir

et qu’il leur est permis et autorisé par des gens d’apostasie ?
Alors, je répondrais à vous Chrétiens et même à moi vieux Bohémien, traceur de ces humbles notes bibliques, de vite mettre à profit : le temps de grâce qu’il nous reste encore à vivre sur cette terre de sodomie, où les hommes charnels, poussés par l’Antéchrist, ont transformé ces derniers temps d’apostasie les chosesnaturelles par du contre naturel, ils font le jeu du Diable.
Ils les ont reconnus en plein jour et même approuvés par un gouvernement de Politique pervers, diabolique, ils les ont même liés par le lien du mariage à ces gens d’apostasie et de sodomie !

« C’est simplement sodomique et contre nature »
sous prétextes de légaliser le droit à la liberté pour tous ces esclaves du sexe.Pour eux, gens pervers, ils ne font pas de différence entre un homme et une femme ?
L’homme moderne : incite à la dépravation des mœurs et du non-respect, même familiale, telle qu’elle devait exister à Sodome et Gomorrhe.
L’homme moderne aime les plaisirs plus que Dieu et le Chrétien faible le suit.

-3-

La morale du christianisme : est bafouée, ridiculisée, ils finissent même par faire des fêtes « rassemblement » pour glorifier le Diable.
Donc tous les excès sont pratiqués, permis et même officialisés par les hommes et politiques modernes.

Les hommes modernes finissent par appeler le mal bien et le bien mal ! Ils sont devenus charnels, animal, sans faire aucune différence. (Lire Lévitique 18.22.29 ; Romain 1.18, 22, 29 ; 1 Timothée 1.9 à 11 – Lire surtout Romain Chapitre 1, Verset 27).
Et il faut savoir que ce n’est pas à la société humaine de fixer les normes de la loi morale de Dieu ou alors, c’est contre Dieu ?

Si nous approuvons ce genre de désirs, comment résister et désapprouver lepéché contre nature qu’ils pratiquent pour nous Chrétiens ? Il ne s’agit pas d’une condamnation des personnes, mais bien de leurs pratiques.
Les animaux eux, font la différence, pas les hommes modernes de cette politiquesociale libertine.

Ces politiques de gauche « ont légalisé le péché et l’impudicité et l’immoralité »même de la loi divine de Dieu en contre nature satanique, sous prétexte de liberté pour tous, mais surtout pour quelqu’un.



Alors nous devons faire vite nous Chrétiens, car le temps est court et il nous est compté pour pouvoir annoncer à ce monde incrédule et pervers lesEvangiles et à les exhorter, à faire le bon choix en se tournant vers le Sauveur Jésus Christ et qu’ils l’acceptent à Jésus-Christ avant l’heure du jugement final, car après il sera trop tard pour eux.
Nous, Chrétiens Evangéliques des gens du voyage, nous reconnaissons bien vite que la vie moderne constitue un problème très profond, on n’a plus la même façon de faire ou de voir.
Le monde moderne de non-respect et d’impudicité nous environne de tous côtés, mais nous, Chrétiens convertis, nous ne ressemblons pas à des animaux dans leur façon de faire.



-4-

Toutefois, si au lieu de nous incliner devant les enseignements de laBible comme nous le faisons, nous Chrétiens, nous marcherions non par la foi, mais par la vue comme ce monde ; nous risquerions nous aussi de tomber dansl’athéisme ou l’apostasie de ce monde moderne, corrompu.
Si nous nous laissons, nous Chrétiens, diriger par les opinions et façons de voir desinconvertis ou si ce monde moderne, avec toutes ces électroniques : téléphones gratteurs, S.M.S., face-de-bouc déteint trop sur nous Chrétiens et nos enfants,la paix spirituelle nous abandonnera.
Car on vit nous Chrétiens, dans ce monde mais on doit être à part de ce monde moderne par notre façon de vivre.
Il nous est encore dit « Tout m’est permis mais tout n’est pas utile », revenez à la simplicité et laissez le modernisme pour les gadgés.



Voici la différence fondamentale que ce vieux Bohémien te donnera à te rappeler : la différence entre un croyant Chrétien et un incroyant.
Ce dernier, l’incroyant, est du « monde » : alors il juge tout d’après sa vision du monde et des critères humains et il voit la vie d’un point de vue terrestre, il pèse toutes situations sur la balance de son intelligence charnelle terrestre, prétentieuse.
Alors que le racheté, le Chrétien : s’en réfère à Dieu dans l’humilité et considère toutes choses ou situations d’après les plans de Dieu, le Chrétien fonde ses valeurs sur des critères spirituels et considère son humble vie à la lumière de l’Eternité car c’est la fin qui compte.
Ainsi le Chrétien reçoit spirituellement : tout de la main de Dieu et son esprit demeure calme même en pleine tempête et le monde ne l’atteint pas.



Et c’est pour cela qu’il y a peu de dépressifs parmi les gens du voyage Evangéliques.

-5-

Toutes les pensées charnelles des hommes inconvertis sont en opposition avec laBible et le spirituel.
Les pensées ou réactions de l’homme naturel et totalement incapable de réfléchirspirituellement à ces vérités Bibliques et respecter son prochain.

C’est pourquoi Dieu : nous a donné dans sa parole cette révélation où il déclare clairement, directement :

« Mes pensées ne sont pas vos pensées et vos voies ne sont pas mes voies » dit l’Eternel autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées » Esaïe chap. 55, Verset 8.9
« L’affection de la chaire est inimitié contre Dieu », dira l’apôtre Paul aux Romains, chap. 7.8
Alors nous Chrétiens, ne nous fondons pas sur les croyances à la mode d’aujourd’hui, ni sur les convictions des coutumes, des traditions des hommes perdus et pervers.
Mais fondons notre esprit sur la foi et sur la puissance de l’Eternel, notre Dieu.
« Examinez toutes ces choses, retenez ce qui est bon et spirituel », dira encore Paul aux Thessalonisiens, Chap. 5, Verset 21.
Le monde vit à l’heure des changements et on peut y discerner des signes de la fin des temps ?
En mai 1968, il criait ce même monde moderne un « slogan » :

« Ni Dieu, Ni Roi »



Papou, dans ce monde moderne, même les Chrétiens passent par des épreuves et tribulations, même qu’ils font de leur mieux pour ne pas vivre avec lemonde et même qu’ils ont une sincère foi? dira Rizo. Même ses frères-là,Chrétiens, passent par des épreuves ? Pourquoi ?
Alors je me permettrais de répondre à eux et à vous qui me lisez avec patience, charité et respect.

-6-

Nous voyons nous Chrétiens, souvent l’épreuve comme une occasion de nous plaindre ou de pleurer, gémir ou même pour certains de nous révolter contre ce que nous estimons être injuste ou même trop dur à supporter, imaginant même être le plus mal aimé de tous.
Alors que l’apôtre Jacques nous dira que « l’épreuve produit la persévérance et le but final est la perfection du Chrétien » (Jacques Chap. 1, Verset 2 à 4).
L’épreuve, bien-aimés du Seigneur, est un test de foi, l’occasion où la foi est soumise à un essai de résistance. Le Seigneur Jésus-Christ : permet certaines situations éprouvantes pour tester la réalité et la profondeur de notre foi, même de nos engagements pour lui, secrets, sincères, réels.
La mise à l’épreuve : a pour but de nous faire comprendre la distance qui sépare nos paroles, nos prières, nos actes, même de nos véritables sentiments cachés.
Il en a été pareil : pour le peuple ancien de la Bible, le peuple d’Israël, sa traversée dans le désert qui dura pendant quarante années devait lui apprendre à connaître àDieu ce que le peuple avait dans son cœur et dans leur esprit, réellement, sincèrement.



« Afin de t’humilier et de t’éprouver pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu garderais ou non mes commandements»Douteronome 8.2.
Alors nous verrons, nous Bohémiens : gens toujours à nous plaindre, que c’est bien ainsi que notre Dieu permet l’épreuve, « l’épreuve de votre foi », dira l’apôtre Jacques 1.3 et même dans les épîtres de 1 Pierre 1.7.
« Afin que la réalité sincère de notre foi et de notre amour lui soit vérifiée sans manière ni artifice. »
Maintenant, à nous de bien discerner ce qu’il en est pour chacun de nous. Par nos révoltes, nos défaillances ou même par les victoires qu’il nous accorde à remporter sur ce monde impie.
Car l’épreuve : n’est pas la même pour tous, la tienne n’est sûrement pas la même que celle de ton frère.

-7-

Mais le but final pour nous Chrétiens, est que nous soyons « parfaits et accomplis sans faillir en rien » « parfait comme votre père céleste est parfait », dira Matthieu dans son Evangile chap. 5, verset 48.
« Avec le fil du temps dans votre vie chrétienne même dans vos traversées du désert ou vos mauvais passages que d’une épreuve à l’autre, la foi s’affermit, devient plus forte même devient plus endurante, patiente et donc victorieuse » : dira Paul aux Romains, chap. 5, verset 3.

Mes bons frères : chaque épreuve permet à Dieu de se monter une fois de plus comme le puissant libérateur en notre esprit et en nos vies spirituelles.

En plus, l’apôtre Paul dira : aux Corinthiens verset 10.13 « avec la tentation sous toutes ses formes, il « Dieu » préparera aussi le moyen de s’en sortir, afin que vous puissiez la supporter cette tentation ».
Comprenez : que ce qui prouve en nous Chrétien la réalité d’une vie victorieuse, ce n’est pas d’avoir seulement le titre, le nom de Chrétien, même fanatique
Mais c’est la capacité par la foi de nous réjouir dans l’épreuve : de ce monde qui nous entoure et veut déteindre sur nous.
Donc traversons les épreuves : de cette vie terrestre avec le Seigneur Jésus- Christ et c’est là l’essentiel pour le Chrétien. Ne laissons jamais au grand jamais nos difficultés, nos mauvais passages s’interposer entre Dieu et nous.
Sinon l’amertume finira par nous aigrir et la douleur de nos problèmes par nous endurcir, comme le cœur des inconvertis pour Dieu et comme certains qui se retirent, rétrogradent de la vie chrétienne en prenant Dieu en otage, en mettant toutes les difficultés ou épreuves sur le compte de Dieu.
Ces gens se rebellent : contre Dieu, parce qu’ils ont fait face à leurs épreuves avec leur chair, avec l’homme charnel et là, ils ont été vaincus ! Et bien souvent c’est eux- mêmes qui se créent l’épreuve.
Alors il faut demander avec l’esprit et par la foi, pour recevoir du Seigneur notre Dieu la grâce nécessaire pour surmonter l’épreuve.



-8-

Il faut que vous sachiez, je vous dirai ou noterai, moi vieuxBohémien, qu’il y a une grande différence entre une vie sanctifiée et une vievictorieuse la sanctification consiste à ôter toute trace de péché de notre corps ou de notre esprit « siège de toute pensée et des imaginations », (car par la pensée tu peux pécher).
Alors que la vie victorieuse : est une victoire complète sur tout péché et contreSatan.
L’Antéchrist qui brouille notre vision céleste ces derniers temps, en combattant nos vies et même nos ministères dans ce monde moderne d’apostasie et de tentation remporte des victoires sur le défaitiste, pas sur le Victorieux.
Cette vie victorieuse fait de nous Chrétien évangélique de bons soldats de Christ,et elle nous aide à ne pas « nous embarrasser des affaires de la vie de ce monde » et aussi à accepter notre part d’épreuve et de souffrance : ou si tu veux à porternotre croix seul, plus souvent.
Il nous faut affronter comme un homme victorieux les épreuves qui sont sur notre chemin afin de plaire à celui qui nous a choisi et prie à son service, ne soyons pas des défaitistes !
La victoire sur la chaire : nous permet d’exercer, de mettre en pratique notre foi pour « combattre le bon combat de la foi ».
Et le petit Gitan : deviendra « plus que vainqueur par celui qui nous a aimés »Romain Chapitre 8, Verset 37.
Seuls les plus-que-vainqueurs : recevront les récompenses éternelles au paradisavec le Christ.
Et nous verrons aussi : pour conclure que la souffrance ou même les temps de silence de Dieu : sont aussi des moments nécessaires pendant lesquels le Chrétiena le temps de se reconstruire pour être plus près de Dieu et même plus près de ses proches ! Dans l’humilité.



Il faut savoir, Bien-aimés du Seigneur : que la vie spirituelle est uncheminement, d’étape en étape que nous tissons, forgeons chaque jour avec Dieu

-9-

et avec nous-même. Car c’est en réalité toute la vie qui doit être spirituelle, alors il est vrai que parfois ce cheminement nous conduit dans de grandes joies, et à d’autres épisodes nous devons affronter des brûlants déserts de l’épreuve ou dudécouragement face à la maladie pour nous ou pour nos proches. Même que parfois nous restons bien seuls avec nous-mêmes et avec nos interrogations et cemot qui revient toujours :

POURQUOI?

Que Dieu fasse que tu n’ais jamais à te poser cette question.

Allez, je vais terminer ces humbles petites notes car je vais encore me mettre à pleurer sur mon passé et sur ce mot : Pourquoi ? Oui, pourquoi toujours Moi ?
Je termine en vous embrassant à tous fortement.

Si tu veux en lire d’autres notes de ce vieux Bohémien Blog : « Etudes Bibliques » du vieux Romanitchelhttp://pierrotdebrive.wordpress.com

Papou

page11image4220876752page11image4220877008

Pierre Micheletti Le Javanel 24120 PazayacTEL : 05.53.50.21.10

– 10 –

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.