EXERCE-TOI à la PIÉTÉ

1 Thimothée V4-C7-8

Alors, très fatigué ce matin là s’entrouvrent les yeux et je regarde par la fenêtre de ma petite caravane en volige…je me pense qu’il va sûrement encore pleuvoir aujourd’hui…mais pourtant il me faut aller quand même faire le marché deBrive-la-Gaillarde, je reconnais que ce n’est pas la joie pour moi…mais à chaque jour suffit sa peine…et quand on ne bougera plus, c’est que l’on sera mort !

Nous voilà donc sur ce marché un jour de 1er Mai…plus il fait mauvais temps et en plus on n’a pas fait un sou. Alors ma vieille et moi on est tout triste et bien pensifs…on le serait à moins, en plus ça fait plusieurs mois que l’on ne vend rien, pas un sou !

Alors, assis à la porte latérale de mon vieux fourgon, je pense…



Quand tout à coup, voilà la sœur Odette…, une brave chrétienne bien éprouvéeaussi, qui est sédentaire et membre de l’assemblée évangélique de Brive.

Tout timidement, doucement : elle me demande sur le bout des lèvres, presque avec honte, si elle peut me faire un don de 20 euros et elle me tend ce billet bleu…que je prends tout simplement, même naturellement, en la remerciant sincèrement, comme si c’était normal. Car pour moi, homme de souffrance et de peu, ce geste est normal pour un chrétien poussé par l’esprit de pouvoir donner.

Le geste de la sœur Odette était pour moi surtout d’une grande spiritualité et d’humilité, car c’est pas la somme qui compte, c’est le geste au moment voulu « normal, c’est une chrétienne vraie » elle a discerné.

Car vous êtes Chrétien ? Ou vous vous dîtes Chrétien ?… Parce que vos familles sont chrétiennes, alors ça coule de source, c’est même normal mais vivez- vous la vraie vie chrétienne dans la piété…ou êtes-vous Chrétien par tradition, de nom ou à la mode mission ?

Alors, tu me diras sûrement mais vieux Bohémien ce don c’est « thie » mais ce

jour-là ça me suffisait à moi, homme habitué à la souffrance et à la misère, David aussi-1-

Juin 2014

dans le psaume 37.16 dira : « mieux vaut le peu du juste que l’abondance de beaucoup de méchants ».



Dieu : ne nous place pas toujours dans ce monde à nous Chrétiens pour y mettre que de l’ordre ou dire que des sanctifications religieuses ou des exhortations à la sanctification, maintenant dès que l’on ouvre la bouche, c’est pour corriger.

Notre Seigneur Jésus-Christ : ne l’a pas fait, lui, quand il était dans ce monde, pourquoi que nous Chrétiens nous le ferions ? Toujours à corriger sanctionné par les autres, il nous faut avoir aussi de la compassion bien plus souvent à la misère des autres.

J’ai pu remarquer, vieux Romanitchel que je suis, que le Chrétien de contrefaçon a même honte ou peur de la lumière divine qui reflète autour de lui…parce que cette lumière montre ce qu’il est en réalité, bon, simple, aimant et donnant.

N’est-il pas un flambeau dans ce monde de ténèbres ?

Certains Chrétiens ont même honte de donner ou même de recevoirhumblement… Alors que plus tu donnes, plus tu veux donner et quand tu donnes…, c’est avec plaisir et bonheur que tu donnes.

Pas oubliez : tout ce qui est pas humblement donné de bon cœur est perdu d’avance dans ce monde d’indifférence où que chacun veut écraser l’autre !



Alors que en vérité : un Chrétien naturel, sincère, rempli de l’esprit de Dieu est souvent une énigme, un étonnement pour les gens autour de lui, car ceChrétien a des joies et des ressources spirituelles que le monde ne connait pas, ignore même totalement. La force d’un Chrétien c’est donner, partager.

Donner, c’est aimer son prochain en vérité et sans manière, naturellement.

-2-

C’est ce qui s’appelle la Piété. L’apôtre Paul qui aimait ce terme écrit à Timothée (1 Tim. 4.7-8) : « Exerce-toi à la piété…la piété est utile à tout, ayant la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir » pour notre Âme éternellement.

La marque de l’apostasie : est « d’avoir l’apparence de la piété, mais de renier ce qui en fait la force », c’est-à-dire surtout de faire l’acte de donner avec amour (à lire dans la 2ème épitre à Timothée chap.3, verset 5).

Le contraire de la Piété, c’est la cupidité « Bocalo ».

La Piété nous fait voir, à nous Chrétiens sincères, même sentir que dans ce monde où nous vivons, que nous sommes bien encore sur le territoire de notre grand ennemi Satan qui incite le monde à l’indifférence, même entre frères et sœurs.

Le Chrétien de nom ou de contrefaçon mondain, lui, il piétine les deux frontières de ce monde présent avec un pied avec Dieu et un pied avec le monde il est indifférent à l’autre qui se meurt spirituellement autour de lui.

Un Chrétien mondain n’est heureux nulle part : ni avec le monde parce qu’il est du ciel ni avec les Chrétiens parce qu’il aime le monde et tous ses sentiments sont dans l’indifférence totale à la misère des autres, la piété. Il veut pas connaitre. Il n’a même plus aucun sentiment spirituel, il connait que son matériel : caravanes et voitures.

Matthieu 6.20 : dira dans son Évangile : « Aucun employé ne peut travailler en même temps au service de deux patrons, en effet, ou bien il détestera l’un et aimera l’autre ou bien il sera entièrement dévoué au premier et méprisera le second, vous ne pouvez servir en même temps Dieu et largement le monde ».

Le monde présent sans Dieu est un danger mortel pour l’âme mais le monde est encore bien plus dangereux quand il fait des sourires ou les yeux doux auChrétien faible avec tout son confort et son luxe.

Le Chrétien moderne, au lieu de donner, il astique sa caravane.
Le monde est plus dangereux là ! que quand il les persécute aux

Chrétiens car il les enchaine avec les chaines du luxe et du confort.

Pour revenir au don de la sœur Odette sur la place du marché de Brive, ça m’a donné à penser qu’il y a différents chrétiens ! Lequel es-tu en réalité ?

-3-

Alors, avec ma façon de voir de gens du voyage, errant et vagabond, je vais vous décrire comment que je vois la chose par ce témoignage réel et bien naturel.

En 1995, mon gendre le Didier : m’a offert un voyage par avion en Israël, puis on s’est rendu en autobus de Jérusalem au Jourdain, là où Jésus a été baptisé et ont a été au bord de la Mer Morte.

Et nous sommes aussi allés au bord de la Mer de Galilée. Tu penses à première vue que ce témoignage a rien de spécial ou d’extraordinaire, mais vu avec mes yeux d’ancien voleur de poules tu vas voir comme j’ai vu la chose !

Là, vieux Bohémien : je fus frappé d’étonnement de la différence entre ces deux étendues d’eau dans l’une (la Mer Morte), c’est mort, la stérilité complète, rien ne vit, rien ne bouge tandis que dans la Mer de Galilée, c’est la vie et la fraicheur, tout est plein de vie.

Alors me direz-vous, pourquoi cela ? Explique, vieux Bohémien mangeur de niglot. Simplement parce que la Mer Morte reçoit toujours les eaux de toute part sans jamais donner, elle ne fait que accumuler sans partager, elle garde tout en elle, rien ne sort.

Alors que la Mer de Galilée : se déverse au fur et à mesure qu’elle reçoit l’eau de pluie ou des rivières qui l’alimentent sans cesse toutes les fois qu’il pleut. Et c’est pourquoi qu’elle est limpide et d’une telle fraicheur, pure, continuelle et en elle il y a la vie et la vie donne la vie tout autour en se déversant.



Avec ma façon de voir bien primitive, je vous ferai voir que nous avons là un modèle de deux Chrétiens, celui qui donne, partage, communique autour de lui avec une grande Piété et celui qui ne l’est pas, il ne partage rien, se dit chrétien. Il se contente de recevoir de Dieu toutes les bénédictions et concentre tout sur lui-même, sans jamais rien donner autour de lui, aux autres, c’est un « Bocalo » spirituel, la spiritualité est bonne quand tu la partages autour de toi comme une nourriture.

-4-

Cher frère et sœur : il en est exactement de même dans la vie individuelle d’unChrétien celui qui garde pour lui seul et refuse de partager avec les autres… deviendra bientôt comme cette Mer Morte où il n’y a aucune vie en elle.

Un Chrétien : qui ne donne rien est un flambeau fumant mais il n’éclaire pas ?

Une mer morte n’est en bénédiction pour personne, le Chrétien qui au contraire consacre ses biens, son temps à l’œuvre missionnaire ou simplement autour de lui, il est un Chrétien à la vie abondante, rayonnante, car il redonne la vie qu’il a reçue, en esprit et en vérité.

C’est bien à nous de décider de notre vivant si notre vie doit ressembler à la Mer Morte ou à la Mer de Galilée avec son parfum de vie, car elle donne la vie autour d’elle.

Accepterons-nous de nous présenter devant Dieu les mains vides, sans avoir rien donné ou communiqué de l’amour spirituel que l’on a reçu ?



Bien-aimés du Seigneur : de deux choses l’une, en tant que Chrétien, ou vous amassez avec Piété des trésors pour le ciel ou bien vous les amassez sur la terre pour votre personnalité, mais attention, tout ce que tu gardes pour toi sera en définitive totalement perdu pour toujours. En restant sur cette terre, tu n’emmèneras rien avec toi !

Mais ce que tu consacres, donnes pour le salut des âmes ou même à ton frère sera conservé au ciel éternellement et sera une perle à ta couronne au ciel.

Bien des Chrétiens : s’imaginent qu’en laissant après leur mort, leur argent pourl’œuvre missionnaire, qu’ils obtiendront facilement, directement une récompense au ciel.

Mais Dieu n’a jamais promis de récompense à ceux qui lui donnent leur argentaprès leur mort, car quel amour y a-t-il à donner ce qu’on est obligé de laisser derrière soi ?

-5-

Bien-aimés du Seigneur : Dieu te dit dans sa parole la Bible, que nous serons récompensés pour « les œuvres accomplies étant encore dans notre corps » pour parler simplement, de notre vivant, pour toute la Piété que nous aurons fait autour de nous, de notre vivant, dans l’incognito et naturellement avec Piété.

Le contraire de la Piété c’est Bocalo, avare cupide.
Alors je vais vous donner quelques versets tirés de la Bible sur les cupides et la

cupidité, les « Bocalo ».

Paul dira, Corinthiens 5.10 : de ne pas avoir de relations avec les cupides.

Corinthiens 5.1 : même qu’ils se nomment frères.

Corinthiens 6.10 : les cupides n’hériterons pas le royaume Dieu. Ephésiens 5.5 : pour lacupidité, voir ?

Ex 18.21 : choisis des hommes, ennemis de la cupidité.
1 Sam 8.3 : ils se livreraient à la cupidité.
Proverbe 1.18 : la cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent. Proverbe 28.16 : qui hait la cupidité prolonge ses jours.

Jérémie 22.17 : tu n’as des yeux que pour te livrer à la cupidité.Jérémie 51.13 : ta cupidité est à son terme.
Ezé 33.31 : leur cœur se livre à la cupidité.
Romain 1.29 : ils sont remplis de cupidité.

Ephésiens 5.3 : que la cupidité ne soit même pas nommée.
Col. 3.5 : la cupidité qui est une idolâtrie.
1-Thes 2.5 : jamais nous n’avons eu Chrétien, la cupidité pour mobile. 2 Pierre 2.3 : par cupidité, ils trafiqueront de vous les « Rachaïls ».
2 Pierre 2.14 : ils ont les inconvertis le cœur exercé à la cupidité.

Vous pouvez lire que la cupidité n’est pas agréable à Dieu.

-6-

C’est pourquoi que j’aime donner autour de moi et même quand il le faut, savoir recevoir avec amour.

Mais donner de mon vivant en pleine conscience.



Personnellement, moi vieux Gitan, je préfère savoir où va mon argent. Je préfère avoir la certitude qu’il est bien employé pour l’œuvre missionnaire ou pour les plus pauvres que moi. Et là, de mon vivant, je reçois une satisfaction du bien de donner autour de moi, sinon après ma mort il n’y a ni récompense, ni bonheur à donner. Je vois pas la joie que mon don procure aux autres.

Dieu a tant aimé qu’il a donné… il a donné son fils unique… et vous, qu’avez-vous donné à votre Seigneur ? Vous êtes-vous donné vous-même, Corps, Âme et Esprit ? Lui avez-vous donné un peu de votre temps ou argent ou prière… Es-tu de ceux qui prennent tout du spirituel et pas un remerciement ne sort de sa bouche, année après année ?

Qu’avez-vous fait pour ceux de vos familles ou des autres qui sont encore dansles ténèbres de l’ombre de la mort ? Leur as-tu seulement parlé ?

Qu’avez-vous donné Chrétiens ?

Dieu vous demande-t-il trop ?… Il vous demande seulement un peu de ce qu’il vous a si largement donné afin que les pauvres aussi puissent entendre l’Evangile ou parfois survivre par un petit don.

Une simple parole avec esprit est égale et vaut son pesant d’or.

Un petit don d’argent peut-il se comparer avec le don de sa propre vie ? Jésus- Christ, lui, l’a fait !

Les martyrs dans les Évangiles ont donné leur vie pour Jésus-Christ. Ne pouvons-nous pas Chrétien, gens du voyage, donner quelque chose en vue del’évangélisation dans le monde ou aux pauvres malheureux des terrains désignés ?



-7-

Matthieu encore dans son Evangile, chap. 6, verset 19 dira : « Ne vous amassez pas des tas de richesse dans ce monde où elles sont à la merci de la rouille, des mites qui rongent (voire fisc) ou à la merci des cambrioleurs qui percent les murs et dérobent… amassez vous plutôt des trésors dans le ciel…où il n’y a ni rouille, ni mites qui rongent, ni cambrioleurs qui percent les murs et dérobent « car là où est ton trésor, là sera aussi ton cœur et ton esprit » ».

Inquiétez-vous donc, vous Chrétien, « en premier lieu du règne de Dieu » et de ce qui est juste à ses yeux et tout le reste vous sera donné par-dessus le marché. Ne vous mettez donc pas en souci pour le lendemain comme ces gens qui font des dépressions mentales de peur du lendemain… le lendemain vous apportera aussi ses propres soucis… et même ses solutions, car à chaque jour sa peine.

Et nous Chrétien errant et voyageur : on a bien suffisamment déjà du mal à porter celle d’aujourd’hui ! Nous qui vivons le jour le jour.



Bien-aimés de Dieu : si l’on vous dit que la foi arrange tous les problèmes ou toutes les situations embrouillées, financières ?

Ne le croyez pas, ça serait trop facile… tu ferais rien que de prier et tu aurais tout… et les autres se décarcasseraient et n’auraient rien.

La foi n’est en aucune manière une garantie de bonheur matériel et financière.

La foi t’assure la vie éternelle pour ton Âme avec Dieu et Jésus-Christ.

Le Psaume 34.20 dira : « Le juste homme de foi connait souvent le malheur ou ne fut-ce que le malheur des autres, auquel l’amour de Dieu qui est en lui (le juste) le rend plus sensible : c’est une vérité qu’il est bon de redire ou témoigner autour de vous avec Amour ».

Dieu : attend de vous Chrétien plus que des belles paroles ou des manières théâtrales ridicules. « La foi sans les œuvres est morte en elle-même » dira Jacques 2.17.

-8-

Si vraiment vous dites que vous aimez le Seigneur Jésus-Christ : vous devez partager avec tous… ce que vous avez de spirituel avec ceux qui ne le connaissent pas encore afin qu’eux aussi puissent vivre de l’amour Divin… que Dieu nous a donné et la certitude de la vie éternelle.

Aimer c’est donner : alors donnez sans compter, sans peser, sans mesurer, donnez comme il vous a été donné par Amour à nous qui ne méritions rien.



Les humbles notes de ce Romanitchel n’ont pas pour enseignement à vous exposer à la misère des autres, comme dira Paul en 2 corinthien 8.

Mais à une règle d’égalité dont nous Chrétiens nous sommes souvent très loin des nombreuses victimes de la pauvreté financière et spirituelle qui, aux détours de nos chemins, attendent la bouche ouverte : le bon samaritain pour que nous leur donnions avec Amour ce que nous avons reçu par amour.

Certes, comme Jésus l’a dit au souper à Béthanie : « Nous aurons toujours les pauvres avec nous ».

Alors, prenez garde de ne pas passer en adoration la lecture ou la religion, en délaissant l’action caritative de donne avec Amour.

Car alors nous n’aurions plus le Seigneur avec nous.

L’apôtre Jacques pour sa part nous dira une autre réflexion. « Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde (voire les nomades Bohémiens) pour qu’ils soient riches dans la foi et héritiers du Royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? »

« Les derniers seront les premiers » et les premiers les derniers.

L’Eglise de Christ : vit trop souvent dans le luxe et le confort spirituel et matériel alors que le monde meurt d’indifférence spirituelle et matérielle, il serait bien temps de nous interroger nous Chrétiens ?

Les pauvres : sur les routes dans les terrains désignés attendent aussi l’évangile de grâce : pas seulement des missions de riches pour faire un spectacle ou pour exposer les plus beaux et les plus récents matériels.

-9-

Ces missionnaires ne font aucune visite dans les terrains désignés, ils ont même peur de parler autour d’eux « ils ont que le chiffon à la main », le Chrétien de nom, la Piété il connait pas ! (lire dans ta Bible 2 Pierre 2.14).



Alors voilà la question embarrassante du vieux Bohémien: es-tuChrétien, de nom seulement ou par ton témoignage d’amour dans la Piété… qui donne autour de toi un avant goût de l’amour, de Christ et qu’ils vont retrouver avec nousChrétiens dans la Jérusalem céleste ?

La cupidité qui est une idolâtrie : dira Paul aux Colothiens chapitre 3, Verset 5. Allez, je vais terminer sur la pensée du don de la sœur Odette, qui restera

l’action la plus forte d’un Chrétien, la Piété.
Regardez sur un dictionnaire biblique : le mot cupidité ou cupide.Je termine en vous embrassant tous bien fort.
N’oubliez pas : aimer, c’est donner ; alors Aimer !

Aimer autour de vous
Que Dieu vous bénisse : pauvres ou riches.

page11image4220893152

(Ecrit pour tous mes petits-enfants pour qu’ils s’exercent déjà à la Piété).

Si tu veux en lire d’autres notes de ce vieux Bohémien Blog : « Etudes Bibliques » du vieux Romanitchelhttp://pierrotdebrive.wordpress.com

Papou

Pierre Micheletti Le Javanel 24120 Pazayac : 05.53.50.21.10

page11image4220860432

– 10 –

N'oubliez pas de partager cette page sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Abonnez-vous !
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.